Europe

Actes antisémites à Rome, Italie
L'Italie victime d'une poussée d'antisémitisme et d'antisionisme, selon le président des communautés juives

Filippo Monteforte (AFP/File)Le président de l'Union des communautés juives italiennes, Renzo Gattegna, a dénoncé dimanche une nouvelle vague d’actes anti-juifs à Rome, estimant que la "sonnette d’alarme" avait été tirée et qu'elle ne peut être ignorée".

Cette mise en garde de Renzo Gattegna intervient après que des affiches placardées appelant au boycott de magasins appartenant à des Juifs ont été découvertes samedi dans plusieurs quartiers de la capitale italienne .

Cette campagne d’affichage a été lancée par le groupe d’extrême-droite "Vita Milice Est", mais le texte du tract rappelle les slogans pro-palestiniens et anti-israéliens revendiqués par l’extrême-gauche italienne.

"Nous assistons, inquiets, à la consolidation d’une mafia extrêmiste, au nom de la haine anti-juive et anti-israélienne (...), qui constitue un danger pour l’ensemble de la nation", a déclaré Gattegna.

On pouvait lire sur les affiches placardées : "Boycotter tous les produits et magasins juifs est nécessaire pour mettre fin au massacre en Palestine" et "un pourcentage du bénéfice de chaque magasin, usine et entreprise dont le propriétaire est juif est envoyé à Israël pour financer l’achat d’armes et la poursuite du massacre de ceux qui ont le droit de vivre dans leur patrie".

Le nom de 40 magasins, hôtels, usines, boucheries, restaurants, bars ont notamment été mentionnés sur les affiches.

Depuis le début de l’opération Bordure protectrice lancée par l’armée israélienne le 8 juillet contre le Hamas dans la bande de Gaza, plusieurs graffitis antisémites ont été recensés à Rome et dans plusieurs autres villes d’Italie.

Le président de l'Union des communautés juives italiennes a également remercié les autorités pour "la réponse ferme" apportée face à cette vague d’actes antisémites.

5 Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte