Quantcast i24NEWS - "Tel Aviv Sur Seine", organisé par la Mairie de Paris, déchaîne l'antisémitisme

"Tel Aviv Sur Seine", organisé par la Mairie de Paris, déchaîne l'antisémitisme

Affiche Tel Aviv sur Seine
Mairie de Paris
L'événement qui se tiendra le 13 août dans le cadre de Paris Plages, crée la polémique sur les réseaux sociaux

Comme chaque année depuis 13 ans, Paris Plages est de retour sur les bords de Seine depuis le 20 juillet jusqu’au 16 août avec ses plages de sable fin qui ressemblent à celles des Maldives, de Corse et de…Tel Aviv.

Et parmi les temps forts de cet été, la Mairie de Paris a pris l’initiative d’une journée ‪baptisée "‎Tel Aviv sur Seine".

"Dans le cadre de ses partenariats culturels avec les grandes villes du monde, Paris Plages met Tel Aviv à l’honneur l’espace d’une journée. Au programme: foodtrucks, DJ set, animations ludiques et gratuites", peut-on lire sur le site qui décrit l’animation.

La décision de la Mairie de Paris a suscité la réaction immédiate et indignée de la conseillère de Paris Danielle Simonnet (Parti de Gauche) qui a a dénoncé samedi "l'indécence" d'organiser une journée "Tel Aviv sur Seine" le 13 août dans le cadre de l'opération Paris Plages et demandé à la maire de Paris de revoir sa programmation.

"Tout juste une année après les massacres sur la bande de Gaza par l’Etat et l’armée israélienne et alors que le gouvernement israélien intensifie sa politique de colonisation avec les drames que l’on connait, la Ville de Paris ose organiser 'dans le cadre de ses partenariats culturels avec les grandes villes du monde', une journée mettant à l’honneur Tel Aviv et ses ambiances festives à Paris Plages (…) Aucun échange avec des Israéliens humanistes n’y est prévu, encore moins un débat sur la situation du peuple palestinien. Le cynisme de l’organisation d’une telle journée dans le cadre de Paris Plages atteint les sommets de l’indécence", a réagi Mme Simonnet.

Commentaires à relents antisémites

"Madame la Maire de Paris, il est encore temps, soit d’annuler cette manifestation soit d’en modifier radicalement la programmation en permettant, avec la diversité associative et citoyenne parisienne des rencontres-débats sur les événements de l’an dernier et la situation actuelle", écrit la conseillère de Paris, membre du parti dirigé par Jean-Luc Mélenchon sur son site, déclenchant une cascade de réactions dont certains commentaires de soutien très agressifs, voire antisémites, de la part de pro-palestiniens ou de membres de l'extrême-droite à l'égard de l'initiative de la maire de Paris Anne Hidalgo.

Depuis 24 heures la polémique enfle sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes, soutenus par les militants de BDS, très actifs au sein du parti de gauche, s'insurgent contre l'organisation de cet événement qui, selon eux, redore le blason de l'Etat d'Israël. "Non au blanchiment par la Mairie de Paris de l'apartheid israélien", lit-on sur le site du BDS. Une pétition pour l'annulation de cette manifestation culturelle a même été lancée et avait recueilli dès samedi soir 600 signatures.

De son côté, le Conseil représentatif des Institutions juives de France (CRIF) a publié un communique soutenant l'initiative de la Mairie de Paris pour la journée de ‪"‎Tel Aviv sur Seine"‬ et appelant à "faire taire tous les soi-disants ‪#‎antisionistes‬ - dont certains élus - dont les propos ont de vrais relents ‪#‎antisémites‬".

"Soyons nombreux pour dire que si toutes les villes du bord de la Méditerranée et du Moyen-Orient ressemblaient à Tel Aviv, le monde se porterait beaucoup mieux. Soyons fiers de la Ville de Paris qui se grandit par cette initiative de Paix", peut-on lire dans le communiqué du CRIF.

"Juifs, chrétiens, musulmans, bouddhistes, laïcs.. Ils se baignent tous, ensemble, à la plage de Tel Aviv", ajoute le communiqué.

"Nous sommes stupéfaits et consternés par le déferlement d'antisémitisme sur les réseaux sociaux provoqué par une initiative de la ville de Paris. ‪#‎TelAvivSurSeine‬ est sensé apporter le sens de la fête, du partage et du vivre ensemble si caractéristiques de la Ville blanche.
Nous espérons vous y voir nombreux dans cet état d'esprit !‪", peut-on lire sur la page Facebook du groupe ‪#‎StopBoycott‬, avec, à l'appui, des photos de Musulmans profitant paisiblement des plages de Tel Aviv au milieu des autres vacanciers.

AFP

Le hashtag #TelAvivSurSeine a été l'un des plus partagés de la journée de samedi.

La journée en l'honneur de Tel Aviv aura bien lieu, en dépit des pressions

Patrick Klugman, l'Adjoint au Maire de Paris (PS), Chargé des Relations internationales et de la Francophonie a confié à i24news que les militants du BDS n'auront pas le dernier mot et que la journée ‪#‎TelAvivSurSeine‬ se déroulera normalement le 13 août prochain comme prévu.

Le premier adjoint de la mairie de Paris Bruno Julliard (PS) a répondu dimanche à la polémique appelant notamment à ne pas faire "l'amalgame entre la politique brutale du gouvernement israélien et Tel Aviv, ville progressiste".

Mairie de Paris

"Ceux qui refusent ce partenariat sont les mêmes qui appellent au boycott global d'Israël. Nous, nous ne voulons pas punir une population et des villes qui œuvrent pour la paix", a-t-il expliqué en faisant "la distinction entre un Etat, sa politique, son gouvernement et de l'autre côté des villes progressistes et leurs maires en opposition avec cette politique", a déclaré Bruno Julliard.

Tel Aviv prendra donc ses quartiers d'été pour l'espace d'une journée, de 10h00 à 22h00 entre le Pont d'Arcole et le Pont Notre-Dame, avec le soutien de la Mairie de Paris en dépit des appels au boycott combinés de l'extrême-gauche et de l'extrême-droite.

Marc Femsohn est journaliste, rédacteur en chef du site internet français de i24news

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(9)

Espérons que cette journée va être maintenue

tremblez les ptits bras comme cette dame Simmonet ! je trouve cette initiative excellente !!!

Heureusement, il reste encore à Paris des élus courageux qui refusent d’annuler cette manifestation culturelle. Par le passé, ceux qui ont appelé au boycott culturel des juifs et de ce qu’ils représentent, c’était les nazis. Je ne suis donc pas surpris de voir la crasse antisémite renaître dans les rangs de Parti de Gauche et plus précisément dans l’esprit haineux de cette Simonnet…

Il y a quelque chose de malsain, plus pernicieux encore dans la justification "sélective" du bon ou mauvais israélien tel que le présente Bruno Juilliard,1er adjoint à la Mairie de Paris. C'est indigne et idiot à la fois. Vouloir, je cite "ne pas faire d'amalgame entre la politique brutale du gouvernement israélien et Tel Aviv, ville progressiste" est une insulte a l'intelligence et au bon sens. Tel Aviv est une ville d'Israel - quoi qu'en pense cet acrobate du non sens - et ses habitants sont des citoyens israéliens à part entière, sans préjuger de la couleur politique de leurs représentants. La démocratie de ce pays repose sur les mêmes fondamentaux de liberté d'opinion et de circulation que dans le pays où vit cet élu de la capitale française. Quelles que soient les restrictions circonstancielles qui interviennent, elles obéissent aux lois d'un pays légitime qui n'a rien à envier à la France et sont criblées par les mêmes instances supérieures de justice, indépendantes du pouvoir (cf la Cour suprême d'Israel où siègent indistinctement des juifs et non juifs, musulmans ou non). Le 1er ministre a été élu démocratiquement - et largement, dont Tel Aviv pour une bonne part - et il est le chef de l'exécutif de tous autant que le garant du pluralisme d'opinion dans ce pays. Que Bruno Juilliard distingue les bons des mauvais citoyens est ridicule. Devrait on lui renvoyer cette absurdité en évoquant des quartiers plus déshérités que certains autres et...parler de citoyens de seconde zone. Et donc d'une Mairie qui pratiquerait une forme d'apartheid à l'égard de certains individus ? Ridicule et dangereux. Car cela encourage ce même amalgame précisément qu'il semble dénoncer. A Paris, si vous vous revendiquez de Tel Aviv, vous seriez le "non citoyen ou bon citoyen" d'une ville progressiste (??). Mais si vous résidez ailleurs, vous seriez qualifiés de pro Netanyahou et donc de colons résidant en territoires occupés ! Cessons les discriminations et parlons "un chat, un chat"..., même s'il est vrai qu'à Tel Aviv, tous les chats sont gris. Dûr, dûr pour notre élu !

Correction ou rajout (nécessaire) : "quand je parle de l'exemple de quartiers déshérités..., j'évoque la ville de Paris autant que sa Mairie. Mes excuses

En ce moment et de plus en plus c'est plutôt "La Seine a Tel Aviv" et pas pour seulement 1 jour mais pour la vie et surtout pour les générations a venir. En effet, habitant moi même Israël je peux témoigner que de plus en plus de Juifs Francais viennent s'installer ici. Il faut dire que les antisémites et les antisionistes font tout pour que ça se réalise...

C est totalement écoeurant de voir que des politiques et certaines personnes parlent ainsi d Israël.Nous ne sommes pas des barbares. Et merci de ne pas oublier que nous subissons des attaques meurtrières par des fanatiques palestiniens. L initiative de Mme La Maire de Paris est une très bonne idée. Bravo Mme Hidalgo.

Qui sème le vent il récolte la tempête

Belle initiative de la mairie de Paris et du gouvernement français. Le problème n'est pas de voir si cela est un soutien à Netanyahu qui fait un travail exemplaire par ailleurs. Mais c'est que le nombre de ALYA augmentent et que la France enfin ses dirigeants sont inquiets et cherche un moyen de les retenirs. Ceux qu'ils oublies c'est que la Plage de TEL AVIV est une vraie plage authentique qui n'a rien à envier à Paris plage .

8Article précédentGB: un attentat contre la reine Elizabeth II déjoué
8Article suivantL'Espagne accusée de violer la souveraineté du Royaume-Uni