i24news - Voir plus loin i24news

Moyen-Orient

Saudi oil ( AFP )
Favori ?

L'Arabie saoudite offre à la Russie le contrôle du marché pétrolier contre l'abandon d'Assad

Sans accord, le prince saoudien menace la sécurité des Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi

L'Arabie saoudite a secrètement fait une proposition sans précédent à la Russie. Cet accord lui permettrait de contrôler le marché mondial du pétrole et de sauvegarder les contrats de gaz de la Russie, si le Kremlin se démarquait du régime d'Assad en Syrie, selon un article du London Telegraph de mardi.

Des fuites provenant d'une réunion secrète entre le président russe Vladimir Poutine et le prince saoudien Bandar révèlent que ce dernier aurait mis en avant un savant dosage d'incitations et de menaces dans le but de sortir de l'impasse sur la Syrie.

"Voyons comment mettre sur pied une stratégie russo-arabe unifiée sur le dossier du pétrole. L'objectif est de s'accorder sur le prix du pétrole et des quotas de production qui maintiennent la stabilité des prix sur les marchés mondiaux, " a-t-il dit lors de la réunion avec le président Poutine. L'entrevue, qui a duré quatre heures, a eu lieu dans la datcha de Poutine en dehors de Moscou, il y a trois semaines.

"Nous comprenons le grand intérêt de la Russie pour le pétrole et le gaz du bassin méditerranéen, d'Israël jusqu'à Chypre. Et nous comprenons l'importance du gazoduc russe vers l'Europe. Nous ne sommes pas intéressés à rivaliser avec cela. Nous pouvons coopérer dans ce domaine ", a déclaré Bandar, prétendant parler avec le plein appui des États-Unis.

Les discussions semblent offrir une alliance entre le cartel de l'OPEP et la Russie, qui produisent ensemble plus de 40 millions de barils de pétrole par jour, 45 % de la production mondiale. Une telle initiative pourrait modifier le paysage stratégique.

D'après Reuters, des sources proches de l'Arabie saoudite ont déclaré que le prince a offert d'acheter jusqu'à 15 milliards de dollars d'armements russes ainsi que d'assurer que le gaz du Golfe ne menacerait pas la position de la Russie en tant que fournisseur principal de l'Europe.

Les prix du pétrole ont atteint un sommet pendant six mois dans un contexte d'attentes croissantes d'une frappe militaire contre la Syrie, a rapporté la BBC. Le Moyen-Orient contient certains des plus grands producteurs de pétrole au monde, ainsi que quelques routes maritimes importantes. Même avant les derniers développements en Syrie, les analystes prévoyaient des prix du pétrole plus élevés, en partie à cause de ruptures d'approvisionnement. La Libye, l'un des plus grands producteurs de pétrole du monde arabe, a vu sa production baisser de près de 60%, touchée par des grèves et des problèmes de sécurité.

Attaque terroriste tchétchène sur le sol russe

Leon Neal (AFP/File)Le journal libanais As-Safir a rapporté que le prince Bandar s'est engagé à protéger la base navale de la Russie en Syrie si le régime d'Assad est renversé, mais il a également fait allusion à des attaques terroristes tchétchènes aux Jeux olympiques d'hiver à Sotchi en Russie s'il n'y a pas accord. "Je peux vous donner une garantie de protéger les Jeux olympiques d'hiver de l'année prochaine. Les groupes tchétchènes qui menacent la sécurité des jeux sont contrôlés par nous, "aurait-il dit.

Le Prince Bandar a poursuivi en disant que les Tchétchènes opérant en Syrie étaient un outil de pression qui pourrait être mis en position "marche" ou "arrêt". «Ces groupes ne nous font pas peur. Nous les utilisons face au régime syrien, mais ils n'auront pas de rôle dans l'avenir politique de la Syrie ".

Poutine a été insensible à l'offre saoudienne. "Notre position à l'égard d'Assad ne changera jamais. Nous croyons que le régime syrien est le meilleur porte-parole du peuple syrien ... "selon les fuites.

Le Prince Bandar a averti qu'il ne peut y avoir "aucune échappatoire à l'option militaire" si la Russie refuse le rameau d'olivier.

Action "ferme et sérieuse"

Mardi, l'Arabie saoudite a appelé à une action "ferme et sérieuse" contre le régime syrien suite à son attaque aux armes chimiques présumée près de Damas le 21 Août.

"La situation appelle une attitude ferme et sérieuse pour mettre fin à la tragédie humaine du peuple syrien", a déclaré le ministre des Affaires étrangères le prince Saoud al-Fayçal, accusant le régime de Damas d'avoir «perdu son identité arabe."



Tags associés

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte

Dernière
minute