Moyen-Orient

Un Syrien porte une femme sauvée des décombres après des frappes sur un quartier rebelle d'Alep, le 20 novembre 2016
L'unité des sauveteurs des Casques blanc a publié des photos prises après l'attaque

Au moins 21 civils, dont deux enfants, ont été tués mercredi dans des tirs de l'artillerie du régime syrien à Alep-Est où les rebelles perdent du terrain face à l'armée, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

D'après l'OSDH, des dizaines d'autres civils ont été blessés dans ces tirs "soutenus" qui ont frappé le quartier rebelle de Jeb al-Qobbé.

Au moins huit des morts étaient des habitants fuyant d'une autre zone d'Alep-Est pour trouver refuge dans ce quartier. 

Les Casques blancs, l'unité des sauveteurs dans les zones rebelles, ont publié des photos prises après l'attaque, montrant des cadavres et des restes humains gisant dans les rues au milieu des bâtiments effondrés.

Sur l'une de ces photos, un jeune homme semble pleurer devant deux corps partiellement recouverts par des couvertures.

Des bagages éventrés et des sacs en plastique sont éparpillés au milieu des dépouilles, que les Casques blancs placent délicatement dans de grands sacs orange.

Près de 300 civils ont été tués depuis le début, le 15 novembre, de l'offensive du régime pour reprendre les quartiers rebelles d'Alep, principal front de la guerre qui dévaste la Syrie depuis 2011, selon l'OSDH.

Cette ONG a annoncé mercredi que plus de 50.000 des 250.000 habitants d'Alep-Est avaient quitté cette zone au cours des quatre derniers jours.

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte