Moyen-Orient

Palestinian president Mahmud Abbas (centre) attended the opening ceremony of the 7th Fatah Congress in the West Bank city of Ramallah, on November 29, 2016
Le président de l'AP a rendu hommage aux accords d'Oslo, et annonce la tenue du prochain congrès à Jérusalem

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a rendu hommage aux accords d'Oslo lors de son discours prononcé mercredi, lors du congrès de son parti, le Fatah, à Ramallah, le premier à se tenir depuis 2009.

"C'est un accord de principe. Nous ne pouvons pas dire que nous avons obtenu le droit au retour, mais l'accord a ouvert la voie. 600.000 Palestiniens sont revenus ici grâce à Oslo", a-t-il déclaré.

M. Abbas, 81 ans, qui a été réélu d'emblée à la présidence du Fatah dès l'ouverture du congrès mardi, a également appelé le Hamas à participer aux élections législatives et générales palestiniennes afin de mettre un terme au conflit qui oppose les deux organisations.

La guerre fratricide entre Fatah et le mouvement terroriste, dont le contrôle de Gaza est illégitime aux yeux du droit international, empêche la tenue de toute élection conjointe, malgré plusieurs tentatives.

En introduction de son discours, le leader palestinien a affirmé que le prochain congrès Fatah se tiendra à Jérusalem, "capitale d'un Etat palestinien".

Abbas a profité de son allocation pour faire passer un message aux Israéliens. "Nous reconnaissons Israël, mais nous changerons cette politique si ce n'est pas réciproque. Nous voulons la paix, ce qui n'est pas le cas de votre gouvernement".

Puis, devant les quelque 1.400 membres du Fatah, le président de l'Autorité palestinienne a appelé les Palestiniens à être "patient", promettant qu'Israël finira par quitter ses implantations en Cisjordanie.

"Sharon a quitté Gaza, alors qu'il la considérait comme une terre sacrée", a-t-il dit, se référant du retrait des implantations juives de la bande de Gaza, décidé par l'ancien Premier ministre Ariel Sharon en 2005.

L'année 2017 sera "l'année de l'Etat palestinien et la fin de l'occupation israélienne", a-t-il promis, ajoutant que le Fatah intensifiera "la résistance pacifique populaire" sous toutes ses formes.

Le président palestinien, aux commandes du Fatah, de l'OLP et de l'Autorité palestinienne depuis la mort de Yasser Arafat en 2004, est ainsi revenu sur la stratégie diplomatique de son administration d'internationalisation de la cause palestinienne.

"Les Palestiniens adhèreront à toutes les organisations de l'ONU (...) Nous irons au Conseil de sécurité de l'ONU pour demander la pleine adhésion", a-t-il ajouté.

2 Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte