Moyen-Orient

Le négociateur en chef des Palestiniens Saeb Erekat
Saëb Erekat a déclaré que toutes les ambassades américaines du monde arabe devront fermer

Le chef des négociateurs palestiniens, Saëb Erekat, a déclaré lundi que tout espoir de paix israélo-palestinienne dans le futur s'évanouira si la future administration Trump déplaçait l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem, rapporte le Times of Israel.

Pendant une conférence téléphonique organisée par le forum politique du Centre Wilson de Washington, D.C Erekat a énuméré une liste de ce que seraient selon lui les conséquences de la réalisation de la promesse de campagne du président américain élu, indiquant notamment que l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) annulera sa reconnaissance d'Israël.

Saëb Erekat a affirmé qu'il démissionnerait "immédiatement" de ses fonctions en tant que négociateur palestinien, et que "l'OLP reviendra sur sa reconnaissance d'Israël", ainsi que sur tous les accords déjà signés avec Israël.

En outre, il a déclaré que toutes les ambassades américaines du monde arabe devront fermer dans la mesure où "la population furieuse du monde arabe ne permettra" pas à ces ambassades de continuer à travailler.

Ces propos ont été tenus après que le président élu des Etats-Unis Donald Trump a annoncé la désignation du nouvel ambassadeur américain en Israël.

Il s'agit du procureur et conseiller de campagne David Friedman qui a affirmé qu'il attendait avec impatience de travailler pour la paix "de l'ambassade des Etats-Unis dans la capitale éternelle d'Israël, Jérusalem".

Dès Vendredi, le numéro deux de l'OLP s'était plaint de cette future décision .

"Il a le droit de choisir qui il veut comme ambassadeur mais ce n'est pas à lui de déterminer les capitales des autres nations", avait-il déclaré.

Il a promis également à Trump "chaos, anarchie et extrémisme" s'il déménageait l'ambassade américaine, initiative qui symboliserait "l'annexion illégale par Israël de Jérusalem Est", selon lui.

"Si vous deviez prendre ces mesures de déménagement de l'ambassade et d'annexer les colonies en Cisjordanie, vous envoyez cette région à plus de chaos, d'anarchie et d'extrémisme", a-t-il affirmé.

Pendant l'appel de lundi, Erekat a à nouveau fustigé le choix de Friedman, citant le désir affiché de l'ambassadeur nommé de travailler depuis Jérusalem, et son soutien à l'extension des implantations.

"Tout espoir de paix dans le futur s'évanouira", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il ne faisait pas de menaces, mais qu'il donnait simplement une "mise en garde".

Pour le chef des négociateurs palestiniens dans le processus de paix avec plusieurs gouvernements israéliens au fil des années, "la question du statut définitif de Jérusalem est une question à négocier entre Israël et les Palestiniens".

6 Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte