Quantcast i24NEWS - Appel de fonds urgent de l'ONU pour les Palestiniens de Syrie

Appel de fonds urgent de l'ONU pour les Palestiniens de Syrie

Les écoles des Nations unies pour les réfugiés palestiniens au Moyen-Orient ouvriront de nouveau leurs portes pour la rentrée, malgré le manque de fonds
Thomas Coex (AFP/Archives)
43.000 Palestiniens survivent dans des zones assiégées donc très difficiles d'accès

L'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés de Palestine (UNRWA) a lancé un appel à Beyrouth pour récolter d'urgence plus de 400 millions de dollars pour aider le demi-million de Palestiniens affectés par la guerre en Syrie.

Selon cette organisation, 80% des 411 millions de dollars demandés sont destinés aux 450.000 Palestiniens restés en Syrie et qui ont un "besoin critique" d'une aide humanitaire pour survivre.

Le reste de la somme demandée doit être distribuée aux 31.000 Palestiniens qui ont fui vers le Liban et aux 16.000 qui ont trouvé refuge en Jordanie.

Sur les 450.000 restés en Syrie, 280.000 sont des déplacés à l'intérieur du pays. En outre 43.000 Palestiniens survivent dans des zones assiégées donc très difficiles d'accès, notamment le camp Yarmouk, dans le sud de Damas.

"C'est une claire violation du droit humanitaire international que de refuser l'accès de l'assistance humanitaire à des personnes vulnérables à cause des déplacements, du conflit ou de la guerre", a déclaré lundi lors d'une conférence de presse à Beyrouth, Matthias Schmale, responsable de l'UNRWA pour la Syrie.

"Certains réfugiés palestiniens qui n'avaient jamais demandé d'aide de l'UNRWA auparavant se tournent vers nous aujourd'hui pour que nous les aidions à couvrir leurs besoins élémentaires", a insisté pour sa part le directeur par intérim de l'UNRWA au Liban Hakam Shahwan.

Au Liban, où se trouvent plus de 31.000 Palestiniens venus de Syrie "l'aide en leur faveur s'ajoute à celle que nous dispensons aux réfugiés palestiniens" vivant au Liban, a-t-il ajouté.

Quelque 450.000 Palestiniens vivent au Liban, en majorité des descendants de ceux qui avaient dû quitter leur pays au moment de la première guerre israélo-arabe lors de la création de l'État d'Israël en 1948 et des conflits qui avaient suivi.

Commencé en mars 2011 par des manifestations pacifiques contre Bachar al-Assad réprimées par le régime, le conflit en Syrie s'était durci pour devenir un conflit armé qui a fait plus de 310.000 morts.

Commentaires

(4)

Le machin ne manque pas d'humour.

Le Hamas et abou mazen ont une cagnotte de plusieurs milliards de dollars... Donc ils peuvent payer. Et surtout ne vous fiez pas à leurs larmes de crocodiles à se plaindre toute l'année.

Le peuple dit Palestinien est le plus heureux où mais, en Israël bien sur! Les Arabes Israéliens ne sont pas fous qui refusent la nationalité Palestinienne! aucun pays Arabe ne veut de Palestiniens chez lui! Il n'y a que le vieux Despote qui rêve qui reste toujours très silencieux sur leurs innombrables problèmes dans leurs pays frères!

Il faut vous adresser soit:::: Iran..................Quatar.....................URSS................. aprés tout ce sont leurs frères et ils sont les pourvoyeurs

8Article précédentAu moins 9 soldats égyptiens tués dans une attaque au nord du Sinaï
8Article suivantGaza: saisie d'équipements de contrebande à destination du Hamas