Quantcast i24NEWS - Sinaï: politique de coopération sécuritaire accrue entre Israël et l'Egypte (NYT)

Sinaï: politique de coopération sécuritaire accrue entre Israël et l'Egypte (NYT)

Islamic State militants in Sinai (File)
Islamic State
"C'est une menace commune et un intérêt commun" (responsable israélien au NYT)

Israël et l'Egypte ont développé une politique commune visant à renforcer l'efficacité des troupes égyptiennes dans le Sinaï contre les djihadistes de l'Etat islamique, rapporte le New York Times.

Le quotidien américain cite un responsable israélien du secteur de la Défense, sous couvert d'anonymat, qui a confirmé cette information.

"Nous avons une nouvelle politique et cela a à voir avec le terrorisme dans cette zone", a-t-il dit. "C'est une menace commune et un intérêt commun", a-t-il ajouté, selon le New York Times.

Ces propos interviennent plusieurs jours après que le président égyptien Abdel-Fattah al-Sissi a dévoilé que 25.000 soldats égyptiens étaient stationnés dans la péninsule.

MOHAMED ABDELMOATY (EGYPTIAN PRESIDENCY/AFP/Archives)

Des centaines de policiers et soldats égyptiens ont été tués dans des attentats dans le Sinaï depuis la destitution en juillet 2013 du président Mohamed Morsi par l'actuel chef d'Etat al-Sissi.

La plupart des attentats ont été revendiqués par la "Province du Sinaï", nom adopté par le groupe djihadistes Ansar Beït al-Maqdess pour marquer son allégeance à l'EI et à son "califat" autoproclamé.

Israël a de son côté donné son feu vert à l'armée égyptienne pour qu'elle déploie des troupes dans la zone, en contradiction avec les Accords de Camps David.

Commentaires

(2)

L'Egypte ne tient que par l'aide d'Israël, cela explique leur renoncement à la résolution imposée, ensuite, par le duo Américain maléfique qu'il n'est pas nécessaire de nommer!

Laisser l'armée Egyptienne se déployer dans le Sinai, c'est le Cheval de Troie dans toute sa grandeur de Félonie arabe

8Article précédentSyrie: pourparlers de paix à Astana le 23 janvier
8Article suivantGaza : le Hamas disperse des manifestants contre la pénurie d'électricité