Quantcast i24NEWS - Aucune autre administration n’a tant fait pour Israël que celle d’Obama (Kerry)

Aucune autre administration n’a tant fait pour Israël que celle d’Obama (Kerry)

Obama 'committed to two-state solution' for Israel, Palestinians: Kerry
AFP
"Nous sommes concernés pour Israël en tant qu'État démocratique et juif, mais aussi pour les Palestiniens"

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a défendu lundi les efforts de l'administration sortante du président Barack Obama pour négocier un accord de paix entre Israël et les Palestiniens, affirmant qu'en définitive, les parties elles-mêmes n'ont pas voulu négocier.

Dans une interview accordée à CNN, Kerry a catégoriquement rejeté l'affirmation que "encore une administration n'a pas su instaurer la paix entre les Palestiniens et les Israéliens."

Alex Brandon (POOL/AFP)

"Permettez-moi juste de rendre cela plus clair", a déclaré Kerry. 

"Les dirigeants des pays concernés - un pays et une entité, l'Autorité palestinienne - n'ont pas réussi à se mettre d'accord".

"Vous connaissez le vieux dicton, ’vous pouvez mener un cheval à l'eau mais vous ne pouvez pas le faire boire’, a continué Kerry. "Nous avons fait beaucoup afin de les conduire à beaucoup d'eau. Mais ils ont décidé qu'ils n'étaient pas prêts pour une raison ou une autre de se déplacer."

Kerry a déclaré que c'était la réticence d'Israël et des Palestiniens à se réunir pour négocier un accord qui a conduit l'administration Obama à renoncer à son veto au Conseil de sécurité de l'ONU le mois dernier, permettant l'adoption d'une résolution historique condamnant les implantations israéliennes.

"Nous avons pris la décision que nous avons prise à l'ONU, parce que nous croyons qu'Israël et les Palestiniens ont un choix important à faire. Si Israël veut être un État juif et une démocratie, il ne peut être un État unitaire et en ce moment en raison de l'augmentation des implantations, c’est ce qu’il se produit", a affirmé Kerry.

AFP

"Tout ce que nous essayons de faire, c'est de parler en tant que bon et solide meilleur ami d'Israël. Nous avons fait plus pour ce gouvernement, plus pour Israël que tout autre administration américaine", a-t-il ajouté, soulignant la signature d'une aide militaire sans précédent de 38 milliards de dollars.

Kerry, qui a représenté les États-Unis lors de la conférence internationale de paix à Paris dimanche, a exposé sa vision d'une solution au conflit dans un discours le mois dernier en critiquant les implantations israéliennes et les qualifiant de menace pour les perspectives de paix.

"Nous sommes concernés pour Israël en tant qu'État démocratique et juif, mais aussi pour les Palestiniens", a déclaré Kerry.

Le président élu Donald Trump, qui entrera en fonction vendredi, a fustigé l'administration Obama concernant son approche des questions entourant le conflit israélo-palestinien.

Trump, qui ne considère pas les colonies israéliennes comme un obstacle à la paix, a promis de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël et d’y déplacer l'ambassade américaine.

Interrogé sur le plan de Trump de confier à son gendre Jared Kushner la médiation d'un accord entre Israël et les Palestiniens, Kerry a déclaré qu’il souhaitait à l’administration Trump "toute la chance au monde" ajoutant qu’il serait "stupéfait" si le monde arabe et les Palestiniens acceptent quoi que ce soit de moins qu'un État basé sur les lignes de 1967 avec des échanges de terres.

Les négociations entre Israël et les Palestiniens se sont arrêtées depuis que les négociations menées par les États-Unis se sont effondrées en 2014.

Commentaires

(4)

C'est pour ça que vous sortez Hussein et vous meme sous les """"" APPLAUDISSEMETS """"""""" Israeliens et de tous ceux qui vous en fait confiance et que vous TRAHIS , par la Haine que vous portez en VOUS.. Il est trop tard pour essayer de vous Racheter............ DU..........................BALAI.....................OUSTE...................

c'est du politiquement correct...mais en creusant un peu, pas beaucoup, ça pue!!!

Il ne veut pas comprendre qu'il est fini! Terminé en première ligne sur les photos de presse, les voyages aux frais de la Princesse, les salamalecs devant les journalistes et les coups de poignards dans le dos d'Israël! s ils nous avait débarrassé du terroriste en chef, Abou Mazen et toute sa clique, il aurait pu garder ses milliards pour notre défense car, l'accord avec les USA datent depuis " Camp David" et la restitution par Israël du Sinaï à l'Egypte!

Il aura de quoi être stupéfait si le monde arabe accepte un accord avec les israéliens d'autre que sur les bases des lignes de 1967. Il est logique puisqu'il a donné son avis et son vote sur cette question. Pourquoi les arabes demanderaient moins que cette personne a donné. Il serait stupéfiant que Kerry reconnaisse sa bêtise et sa stupidité. Il a trahi ce qu'il y a de plus important pour un homme : sa liberté. Il a préféré se vendre aux arabes, en espérant bénéficier d'une retraite dorée.

8Article précédentTurquie: le suspect arrêté à Istanbul a avoué être l'auteur du carnage du Reina
8Article suivantLe Hezbollah aurait retrouvé le drone d’observation israélien