Quantcast i24NEWS - Yémen: plus de 100 morts dans les combats rebelles/armée dans l'ouest

Yémen: plus de 100 morts dans les combats rebelles/armée dans l'ouest

Three Yemeni tribal chiefs allegedly linked to Al-Qaeda were killed in a dawn raid carried out by US drones and Apache helicopterser
NICOLAS ASFOURI (AFP/File)
Il s'agit de la première opération d'envergure américaine depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump

Plus de 100 personnes ont été tuées en 24 heures au Yémen dans des raids aériens et des combats opposant les forces progouvernementales à des rebelles pour le contrôle de zones côtières sur la mer Rouge, ont indiqué dimanche des sources militaires et médicales.

Les rebelles chiites Houthis et leurs alliés ont perdu 90 hommes, ont déclaré ces sources, ajoutant que les combats acharnés dans la région de Mokha (sud-ouest) ont coûté la vie à au moins 19 soldats progouvernementaux.

Les troupes loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi, appuyées par une coalition arabe sous commandement saoudien, tentent de reconquérir la ville de Mokha où elles butent sur une forte résistane des rebelles.

Des avions de combat et des hélicoptères Apache de la coalition ont mené des frappes contre les positions rebelles à Mokha, dont une base militaire qu'ils contrôlent, et contre leurs renforts sur le littoral de la province de Hodeida, plus au nord, ont ajouté les mêmes sources.

L'hôpital militaire de Hodeida a accueilli durant les dernières 24 heures "les corps de plus de 90 rebelles et de nombreux blessés", a déclaré à l'AFP une source médicale, ajoutant que son établissement était saturé et "renvoyait les victimes vers d'autres hôpitaux".

La guerre au Yémen oppose les forces progouvernementales, appuyées par une coalition militaire dominée par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, à des rebelles, soutenus par l'Iran, qui contrôlent de vastes territoires, dont la capitale Sanaa.  

Le 7 janvier, les forces loyalistes ont lancé une vaste offensive, avec l'aide de l'aviation et de la marine de la coalition arabe, pour reprendre aux rebelles Houthis et leurs alliés, les partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, plusieurs zones côtières longeant la mer Rouge, dont la ville de Mokha.

Après avoir repris le port de Mokha, ces forces se sont emparées vendredi du quartier général de la police de la ville et de plusieurs rues environnantes au prix de 27 morts dans les deux camps, selon un responsable militaire.

Au total, près de 370 combattants rebelles et loyalistes ont été tués depuis le 7 janvier. Les forces progouvernementales ont déjà repris le district de Dhubab, au nord du détroit stratégique de Bab Al-Mandeb, reliant la mer Rouge et l'océan Indien.

Depuis l'intensification du conflit en mars 2015, plus de 7.400 personnes ont été tuées et près de 40.000 blessées, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Un coordinateur humanitaire de l'ONU, Jamie McGoldrick, a lui avancé un bilan de 10.000 civils tués.

Commentaires

(0)
8Article précédentLa France, les USA et le RU vont mener un exercice militaire au large de l’Iran
8Article suivantLa Ligue arabe appelle Trump à revoir sa position sur Jérusalem