Quantcast i24NEWS - Première visite d'une délégation turque en Israël depuis la normalisation

Première visite d'une délégation turque en Israël depuis la normalisation

Turkey's President Recep Tayyip Erdogan (L) inspects an honor guard of Tanzania People's Defense Force soldiers during a welcoming ceremony at State House Grounds in Dar es Salaam on January 23, 2017
AFP
Elle comprendra des responsables du ministère de l'Énergie et des représentants de l'entreprise de gaz naturel

La première délégation officielle turque depuis la normalisation des relations entre Ankara et Jérusalem arrivera en Israël dimanche, selon la chaîne israélienne Channel 2.

La délégation comprendra des responsables du ministère turc de l'Énergie et des représentants de l'entreprise publique de gaz naturel.

Les représentants turcs rencontreront leurs homologues israéliens ainsi que des membres de la compagnie énergétique israélienne Delek Group afin de discuter de la construction d'un gazoduc reliant les deux pays.

AFP

En visite à Istanbul en octobre, le ministre israélien de l'Energie Yuval Steinitz avait déclaré que la Turquie et Israël allaient examiner la construction d'un gazoduc pour acheminer le gaz israélien en Turquie, mais aussi jusqu'en Europe.

Le ministre turc du Tourisme devrait également visiter l'Etat hébreu cette semaine.

Après six années de brouille diplomatique durant lesquelles les ambassadeurs avaient été rappelés, les deux parties ont accepté en juin de mettre un terme à leur différend à la suite de discussions secrètes dans plusieurs pays tiers.

En vertu de l'accord de réconciliation entre les deux anciens alliés régionaux, Israël s'était engagé à verser 20 millions de dollars (près de 18 millions d'euros) d'indemnités à la Turquie.

Mi-novembre, les deux pays ont désigné des ambassadeurs qui ont présenté leurs lettres de créance un mois plus tard.

Commentaires

(1)

Le grand yamamouchi a t il fait pipi ?

8Article précédentLe Caire demande au Hamas de négocier avec Israël concernant les otages
8Article suivantLes enfants réfugiés, cibles de recrutement pour l’Etat islamique (rapport)