Quantcast i24NEWS - L'Autorité palestinienne condamne le projet de loi sur les appels à la prière

L'Autorité palestinienne condamne le projet de loi sur les appels à la prière

Palestinian president Mahmud Abbas as reappointed to head Fatah, the largest and oldest Palestinian movement
Abbas Momani (AFP/File)
Le nouveau projet a été approuvé par le comité et ouvre la voie à l'examen du texte au Parlement

L'Autorité palestinienne (AP) a condamné dimanche un projet de loi controversé visant à interdire aux mosquées d'utiliser des haut-parleurs pour l'appel à la prière tôt le matin et tard le soir, qui selon le président Mahmoud Abbas "va faire glisser la région vers un désastre".

Tandis que le Premier ministre Benyamin Netanyahou s'était déclaré favorable à cette loi, qui existe également dans de "nombreuses villes en Europe et dans différents endroits dans le monde musulman", le vice-secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Ben Helli, a quant à lui qualifié le projet de loi de "provocation très dangereuse".

Le "projet de loi Muezzin" s'appliquerait à l'utilisation de haut-parleurs par les muezzins (personnalités chargées de lancer l'appel à la prière) dans toutes les maisons de culte entre 11 heures du soir et 7 heures du matin.

Ahmad Gharabli (AFP)

Le nouveau projet a été approuvé par le comité, présidé par le ministre de la Justice Ayelet Shaked, membre du parti Foyer juif, et ouvre la voie à l'examen du texte au Parlement.

Initialement proposé par le député Moti Yogev (Foyer juif) en mars 2016, le texte vise tout d'abord, à empêcher de "délivrer des messages religieux ou nationalistes, ou mêmes des paroles d’incitation à la violence".

Les partisans du projet de loi affirment qu'il réduira la pollution sonore, alors que les détracteurs disent qu'il est destiné uniquement aux mosquées et représente une attaque contre la liberté religieuse.

Le porte-parole de l'Autorité palestinienne, Yusuf al-Mahmoud, a déclaré que l'Autorité "considère que le projet de loi... porte gravement atteinte à la liberté de culte à Jérusalem, capitale de l'Etat palestinien".

Al-Mahmoud a indiqué que le projet de loi était "une loi ridicule et dangereuse qui prive ceux qui suivent les religions abrahamiques de faire respecter leur foi, et d'accomplir leurs rituels et leurs devoirs religieux".

L'appel musulman à la prière, ou "adhan", est diffusé cinq fois par jour entre l'aube et la nuit, à des heures différentes selon la période de l'année.

Commentaires

(1)

De quoi se mêle t'il Israël fait ce qu'il veut dans son pays libre et démocratique où toutes les religions sont représentées mais où il est hors de question que l'une d'entre elles peut se croire tout permis! Qu'il s'occupe à gérer sa horde de terroristes et à organiser de véritables élections pour prouver qu'il peut être un dirigeant fréquentable ce dont je me permets de douter!

8Article précédentGaza: le Hamas remplace Haniyeh à la tête de l'organisation
8Article suivantIsraël: fermeture d'un réservoir d'ammoniaque menacé par le Hezbollah