Moyen-Orient

Barack Obama et Ahmed Jarba
M. Jarba doit rencontrer Barack Obama et appelle les USA à fournir des armes anti-aériennes à l'opposition

AFPLe président Barack Obama va rencontrer le chef de l'opposition syrienne Ahmad Jarba pendant la visite que ce dernier a entamé mercredi aux Etats-Unis, a annoncé à l'AFP un haut responsable américain.

Selon ce responsable s'exprimant sous couvert de l'anonymat, "nous nous attendons à ce que le président rencontre M. Jarba pendant sa visite".

Il n'a pas donné plus de détails dans l'immédiat sur le jour précis de la rencontre, alors que M. Obama voyagera hors de Washington de mercredi à vendredi, en Arkansas (sud) et en Californie (ouest).

Le bureau de M. Jarba avait annoncé la semaine dernière que l'opposant entamerait mercredi une visite aux Etats-Unis, en particulier pour demander à l'administration Obama de livrer des armes sophistiquées à la rébellion.

M. Jarba doit notamment rencontrer jeudi à Washington le secrétaire d'Etat John Kerry, la conseillère à la sécurité nationale Susan Rice, des membres du Congrès et du Sénat ainsi que des dirigeants des partis républicain et démocrate.

Le chef de l'opposition syrienne Ahmad Jarba a réclamé mercredi avec force des armes anti-aériennes aux Etats-Unis pour espérer l'emporter sur l'armée du président Bachar al-Assad et mettre fin à plus de trois ans de "cauchemar".

Des "armes efficaces"

Lançant un appel passionné devant une centre de réflexion de Washington, M. Jarba a demandé que les Américains lui fournissent des "armes efficaces" qui permettraient de "faire face aux attaques, y compris aux raids aériens" des forces armées de Damas.

Après trois ans d'un conflit qui a fait au moins 150.000 morts --voire "200.000" et dix millions de civils déplacés qui vivent un "cauchemar" selon M. Jarba -- ces armements pourraient "changer l'équilibre des forces sur le terrain".

Le chef de la coalition nationale des forces de la révolution et de l'opposition syrienne s'est toutefois dit toujours favorable à une "solution politique" pour se sortir du conflit.

Le dirigeant est aux Etats-Unis à la tête d'une délégation comprenant le nouveau chef d'état-major de l'Armée syrienne libre (ASL) et le général de brigade Abdelilah al-Bachirn. Ils doivent demander à l'administration Obama de livrer des armes sophistiquées à la rébellion.

(Avec AFP)

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte