"Les terroristes en Syrie se battent pour Israël" (Assad)

Syrian President Bashar al-Assad denies that his forces targeted the slain Sunday Times journalist Marie Colvin
SANA/AFP
"La réalité est que nous vivons cette guerre, mais nous avons cessé de l'appeler une guerre israélo-syrienne"

"Les terroristes qui luttent en Syrie se battent pour Israël", a déclaré le président syrien Bachar al-Assad dans une interview à un journal croate Vecernji List publiée le surlendemain d'une attaque à l'arme chimique imputée à son régime. 

Le président syrien a ajouté que "l’espoir de mettre fin à la guerre en Syrie aujourd’hui est plus grand que pendant les années passées", dans le même entretien, également publié par l'agence de presse progouvernementale SANA.

Assad a été invité à s'exprimer sur "l'agression continue israélienne" en territoire syrien et sur son éventuelle "inquiétude causée par la possibilité d'une guerre israélo-syrienne."

AFP

"La réalité est que nous vivons cette guerre, mais nous avons cessé de l'appeler une guerre israélo-syrienne", a-t-il dit.

"Vous pouvez supposer en tout cas que ces terroristes se battent pour Israël", a-t-il soutenu, avant d'ajouter, "même s'ils ne constituent pas une armée israélienne régulière, ils se battent tout de même pour Israël".

Assad a poursuivi en déclarant qu'Israël, "la Turquie, les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l'Arabie saoudite, le Qatar et d'autres Etats", ont le même ordre du jour en ce qui concerne la Syrie et a ajouté que "notre victoire sur les terroristes est une victoire sur tous ces Etats réunis".

"C'est pourquoi Israël fait son possible pour soutenir les terroristes partout où l'armée syrienne avance", a affirmé Assad, précisant "ils attaquent d'une manière ou d'une autre afin de soutenir les terroristes et de bloquer l'élan de l'armée arabe syrienne face à eux".

Ces propos interviennent dans un contexte de tensions entre la Syrie et Israël depuis les attaques contre le Hezbollah imputées à l'Etat hébreu sur le sol syrien le mois dernier. 

JACK GUEZ (AFP/File)

Israël a confirmé sa participation à une seule des attaques, après que le régime syrien a déclenché des missiles anti-aériens contre des avions de chasse israéliens.

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a condamné mardi lors d'un discours prononcé au Mont Herzl l'attaque chimique dans la province d'Idleb en Syrie qui a fait au moins 58 morts, dont 11 enfants, a indiqué son service de presse.

"Lorsque j'ai vu des photos de bébés suffoquant suite à l'attaque chimique en Syrie, j'ai été choqué et indigné. Il n'y a aucune, aucune excuse pour les attaques délibérées contre les civils et les enfants, en particulier avec des armes chimiques cruelles et illégales. La communauté internationale doit s'acquitter de ses obligations datant de 2013 pour supprimer complètement et définitivement ces horribles armes de la Syrie ", a déclaré Netanyahou.

Le Premier ministre a par ailleurs réaffirmé qu'Israël se défendra toujours par lui-même "contre tout ennemi et chaque menace".

Commentaires

(0)
8Article précédentIrak: au moins 31 morts dans une attaque suicide
8Article suivantAnalyse/Attaque chimique: les Russes coupables et les Iraniens bénéficiaires