Quantcast i24NEWS - 51 Palestiniens manifestant pour les grévistes de la faim blessés lors d'émeutes

51 Palestiniens manifestant pour les grévistes de la faim blessés lors d'émeutes

Palestinian demonstrators run for cover during clashes with Israeli forces following a protest in support of Palestinian prisoners on hunger strike in Israeli jails
AFP
Les affrontements les plus violents ont eu lieu dans les villages de Beita et Bait Djan près de Naplouse

Au moins cinquante-et-un Palestiniens ont été blessés lors d'affrontements avec les forces de sécurité israéliennes, au cours de manifestations organisées en Cisjordanie et dans la bande de Gaza en solidarité avec les prisonniers en grève de la faim, a déclaré vendredi le Croissant-Rouge palestinien.

"Des dizaines de Palestiniens ont été blessés par des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc", ont déclaré les médecins du Croissant-Rouge.

Les affrontements les plus violents ont eu lieu en Cisjordanie, dans les villages de Beita et Beit Dajan près de Naplouse, a précisé le Croissant-Rouge palestinien. Dix Palestiniens ont également été blessés lors d'affrontements dans le village d'Abud au nord-ouest de Ramallah.

Les manifestations se sont déroulées vendredi dans les Territoires suite à des appels lancés par plusieurs factions militantes dans la bande de Gaza pour qu'un "jour de la rage" soit organisé.

Un policier et un soldat israéliens ont également été blessés alors que les manifestants lançaient des pierres sur les forces de sécurité.

Le long de la frontière avec Gaza, l'armée israélienne a utilisé des gaz lacrymogènes dans le but de disperser des centaines de manifestants, lesquels ont incendié des pneus et jeté des pierres sur les troupes.

JAAFAR ASHTIYEH (AFP)

Le leader palestinien et terroriste Marwan Barghouti a lancé le 17 avril une grève de la faim de masse chez les détenus palestiniens incarcérés dans les prisons israéliennes.

Dans une lettre adressée aux "parlementaires du monde entier" et au Conseil du sécurité de l'ONU, le terroriste et haut responsable du parti palestinien Fatah, avait comparé son "combat" à celui de Nelson Mandela, icône de la lutte contre l'apartheid.

En début de semaine, le terroriste palestinien en grève de la faim depuis mi-avril, a annoncé qu'il allait refuser de s'abreuver dans le but d'augmenter la pression sur Israël pour répondre aux demandes des prisonniers.

Au moins huit Palestiniens ont été blessés lundi dans des heurts avec des soldats israéliens près de l'implantation de Beit El, en Cisjordanie. Au cours de ces affrontements, des projectiles ont été lancés sur les forces de sécurité israéliennes qui ont riposté en tirant des balles en caoutchouc. 

Par ailleurs, des affrontements avaient déjà éclaté fin avril entre des manifestants palestiniens et les forces de sécurité israéliennes en Cisjordanie ainsi qu'à Jérusalem-Est, lors desquels 28 personnes avaient été blessées.

Barghouthi reste une figure populaire chez les Palestiniens dont certains souhaitent le voir prendre la succession de Mahmoud Abbas à la tête de l'Autorité palestinienne.

Commentaires

(0)
8Article précédentCholéra au Yémen: près de 23.500 cas, 242 morts en trois semaines (OMS)
8Article suivantLes Etats-Unis ont bombardé des forces sans doute "dirigées par l'Iran" en Syrie