Quantcast i24NEWS - L'Iran tire des missiles contre "des bases de terroristes" en Syrie

L'Iran tire des missiles contre "des bases de terroristes" en Syrie

De la fumée au-dessus de la ville de Deir Ezzor, le 26 février 2013 en Syrie
Zac Baillie (AFP/Archives)
Cette attaque a eu lieu en "représailles" aux attentats perpétrés le 7 juin contre le Parlement

Les Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime iranien, ont annoncé avoir tiré samedi une série de missiles depuis l'ouest de l'Iran contre "des bases de terroristes" dans la région de Deir Ezzor en Syrie, contrôlée essentiellement par le groupe Etat islamique (EI).

Cette attaque a eu lieu en "représailles" aux attentats perpétrés le 7 juin contre le Parlement et le mausolée de l'imam Khomeiny à Téhéran, qui ont fait dix-sept morts et ont été revendiqués par l'EI, ont annoncé les Gardiens dans un communiqué publié sur leur site sepahnews.

Le même jour, l'armée syrienne a avancé dans la province de Raqa (nord) face au groupe Etat islamique (EI) dans le cadre d'une offensive qui vise à gagner la province voisine de Deir Ezzor (est), contrôlée en majorité par les djihadistes, selon une ONG.

D'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les troupes du régime sont arrivées aux portes de la localité de Resafa, à une quarantaine de km au sud-ouest de la ville de Raqa, principal fief de l'EI.

Mais l'objectif du régime n'est pas Raqa, que tentent de capturer des forces rivales, les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par les Etats-Unis.

"Le régime veut à travers la province de Raqa parvenir à la province pétrolière de Deir Ezzor", plus à l'est, a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(0)
8Article précédentITW: Ludovic Mohamed Zahed, imam et homosexuel, dénonce l'homophobie de l'Islam
8Article suivantL'Iran affirme avoir détruit avec "succès" des positions de l'EI en Syrie