Quantcast i24NEWS - Turquie: premier procès de journalistes en lien avec le putsch

Turquie: premier procès de journalistes en lien avec le putsch

A journalist poses with a portrait of Turkish journalist Ahmet Altan as his trial opened in Istanbul
AFP
Les trois journalistes sont notamment accusés d'avoir fait l'apologie de la tentative de coup d'Etat

Un tribunal d'Istanbul a commencé à juger lundi plusieurs journalistes turcs de renom accusés de complicité avec le putsch manqué de juillet 2016, une affaire qui renforce l'inquiétude des défenseurs de la liberté de la presse.

Au total, 17 personnes, dont plusieurs journalistes, parmi lesquels les frères Ahmet et Mehmet Altan et la chroniqueuse Nazli Ilicak, risquent la prison à perpétuité. Elles sont accusées notamment d'avoir "tenté de renverser le gouvernement" et "tenté de renverser l'ordre constitutionnel".

C'est la première fois que des journalistes sont jugés dans le cadre des poursuites judiciaires engagées après le putsch avorté du 15 juillet, imputé par le président Recep Tayyip Erdogan au prédicateur Fethullah Gülen, exilé aux Etats-Unis. Ce dernier a démenti toute implication.

Mme Ilicak, journaliste-écrivain qui a travaillé jusqu'en 2013 pour le grand quotidien progouvernemental Sabah, avait été la première personnalité des médias de premier plan arrêtée après le coup d'Etat manqué. Elle est en détention depuis fin juillet.

IHLAS NEWS AGENCY (IHLAS NEWS AGENCY/AFP)

Ahmet Altan est un romancier et journaliste qui a travaillé pour les grands quotidiens Hürriyet et Milliyet, et a fondé le journal d'opposition Taraf. Son frère, Mehmet Altan, est un écrivain qui a rédigé plusieurs ouvrages sur la politique.

Les trois journalistes sont notamment accusés d'avoir fait l'apologie de la tentative de coup d'Etat à venir lors d'une émission diffusée la veille du coup de force sur une chaîne de télévision locale pro-Gülen, Can Erzincan.

"Avec ce procès, de nouveaux sommets ont été atteints dans l'absurdité croissante des accusations portées contre les journalistes", a dénoncé l'ONG Reporters sans frontières (RSF) dans un communiqué.

Ce procès, avec celui qui vise plusieurs journalistes du quotidien d'opposition Cumhuriyet, cristallise en Turquie les inquiétudes liées à l'état de la liberté de la presse qui s'est sensiblement dégradée depuis le putsch avorté.

Selon le site P24 spécialisé dans la liberté de la presse, 167 journalistes sont détenus en Turquie, dont la majorité dans le cadre de l'état d'urgence décrété après la tentative de putsch.

La Turquie occupe la 155e place sur 180 au classement 2017 de la liberté de la presse établi par RSF.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(0)
8Article précédentIsraël débute la réduction de l'électricité à Gaza demandée par Ramallah
8Article suivantIsraël dit surveiller l'activité de l'Iran en Syrie après les tirs de missiles