Quantcast

Attentat à Jérusalem: le Parlement jordanien honore les trois terroristes

Parlement jordanien
AFP
Pour Tarawneh, les trois terroristes sont des "martyrs qui ont semé et abreuvé la terre pure"

Le Parlement jordanien a honoré dimanche la mémoire des trois terroristes qui ont tué vendredi deux policiers druzes-israéliens, le sergent-major Hail Stawi âgé de 30 ans et Kaamil Shanan âgé de 22 ans, à la porte des Lions près de la vieille ville de Jérusalem.

"Qu'Allah accorde la miséricorde à nos martyrs", a déclaré le président du Parlement, Atef Tarawneh, une semaine après que le roi Abdallah II de Jordanie a condamné l’attaque, rapportent les médias israéliens.

"Que Dieu ait pitié de nos jeunes, membres de la famille Jabarin, famille qui mérite de recevoir gloire et honneurs", a-t-il ajouté.

Screen capture

Les trois terroristes, des arabes israéliens originaires d'Umm al-Fahm au nord d'Israel, ont été identifiés comme Mohammed Ahmed Mohammed Jabarin, 29 ans, Hamed Abd al-Latif Mohammed Jabarin, 19 ans et Ahmed Muhammad Jabarin, 19 ans.

"Nous relèverons nos têtes grâce au sacrifice des jeunes Palestiniens qui se battent encore au nom de la nation", a lancé Tarawneh, soulignant ce qu’il a qualifié d’"occupation" d’Israël sur les sites saints de Jérusalem, et justifiant l’attentat comme de la "résistance" contre "l’oppression et la tyrannie".

Le président du Parlement a également félicité le roi Abdallah II d'avoir insisté auprès d’Israël pour la réouverture de l’esplanade du Mont du Temple lors d'une conversation téléphonique samedi soir avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

Ahmad GHARABLI (AFP/Archives)

Suite à l'attentat perpétré vendredi, les autorités israéliennes avaient pris la décision exceptionnelle de fermer temporairement le Mont du Temple et interdit les prières à la mosquée al-Aqsa pour des raisons sécuritaires.

Depuis lors, Israël a subi les pressions de plusieurs pays arabes et musulmans pour laisser entrer et prier les musulmans sur le site, et s'est vu accusé d'avoir voulu changer le statu quo qui y prévaut.

La police israélienne et le Shin Bet ont  par ailleurs retrouvé sur le site plusieurs couteaux.

Benyamin Netanyahou a annoncé la réouverture dimanche du site aux fidèles, visiteurs et touristes, ainsi que l’installation de détecteurs de métaux aux entrées du site, et des "caméras qui couvriront les mouvements à l'extérieur".

Commentaires

(6)
alain pourcent

si Israël ne la protégeait pas secrètement, la jordanie serait comme l'irak, la syrie, le yemen, la lybie, etc, etc, etc.

comme je me méfie de vous je vérifie avant d'écrire sucré ? non sucré? noir ,au lait? Aaretz

je n' ecrirai pas ce soir tiens , je vais me prendre un café sucré .si je change mon pseudo, Aaretz sucré où sucré tout court?

Quelle tristesse pour des gens insensés Jérusalem ne pas Arabe mais plutôt Juif et ville sainte pour les descendants de Abraham, Isaac et Jacob. si et seulement si ces noms étaient arabes que le président du parlement puisse nous le prouver par des textes arabes ou coraniques pour nous Israël doit rompre avec des relations diplomatiques avec des faux voisins qui appuient les terroristes comme l'Arabie saoudite l'a fait avec Qatar. si pareil comportement se reproduisait j'encourage ait l'armée israélienne à démolir le mosquée pour que ces aillent prier ailleurs. c'est mon opinion car trop c'est trop.

Pour un pays qui a signé la paix avec Israël, c'est assez singulier. Çà en dit long sur la valeur de leur parole. Ils n'ont décidément aucun sens de l'honneur, aucune valeur. Un désert musulman. Triste pays, triste sire..

encore sucré!! Aaretz.

8Article précédentEgypte: l'armée dit avoir tué neuf "extrémistes" dans le Sinaï
8Article suivantLes Emirats arabes unis impliqués dans le piratage du Qatar (média US)