Quantcast i24NEWS - Abbas lance des négociations pour rétablir le contrôle de l'AP à Gaza

Abbas lance des négociations pour rétablir le contrôle de l'AP à Gaza

Palestinian leader Mahmoud Abbas attends the 25th Arab League summit, March 25, 2014
(photo credit:AFP/Yasser al-Zayyat)
Abbas aurait déclaré en privé être fatigué d'être le "distributeur automatique de billets" du Hamas

Des pourparlers visant à restaurer le contrôle de l'Autorité palestinienne (AP) dans la bande de Gaza et à mettre fin aux sanctions contre le Hamas sont en cours, selon des médias arabes.

Ces négociations, dans le cadre d'une tentative de rapprochement, auraient été initiées par le président de l'AP, Mahmoud Abbas, au pouvoir en Cisjordanie.

Abbas aurait déclaré en privé être fatigué d'être le "distributeur automatique de billets" du Hamas, précisant que si le groupe islamiste souhaitait percevoir de l'argent de l'AP, le Hamas devait alors céder le pouvoir au gouvernement de l'AP dans la bande de Gaza.

Crise de l'électricité

Les tensions entre le Fatah et le Hamas ne cessent de s'accroître depuis la fin de l'année 2016. Mahmoud Abbas a récemment cherché à mettre sous pression le Hamas, en cessant de payer la facture d'énergie à Gaza, et par conséquent conduisant Israël, principal fournisseur d'électricité de l'enclave palestinienne, à réduire ses livraisons.

Ces réductions ont conduit à une situation dans laquelle le territoire de deux millions de personnes, souffrant d'une pauvreté chronique, n'était plus alimenté que deux heures par jour en électricité.

THOMAS COEX (AFP)

L'Egypte était alors intervenue pour fournir du carburant à la seule centrale électrique de Gaza, mais cette aide provisoire est elle aussi menacée. Les livraisons égyptiennes s'inscrivent dans le cadre de l'amélioration des relations entre Le Caire et le Hamas.

La crise entre les deux factions politiques palestiniennes a également provoqué une grave crise humanitaire dans l'enclave, en raison d'une grave pénurie de médicaments et de matériel médical.

Ces nouveaux pourparlers permettrait à l'AP de rétablir l'approvisionnement en électricité à Gaza et aux banques d'échanger à nouveau des devises étrangères.

En retour, le Hamas doit renoncer publiquement à son accord avec le rival d'Abbas au sein du Fatah Mohammad Dahlan, mais aussi à démanteler les structures de direction du Fatah à Gaza, ce qui selon l'AP contrevient aux accords antérieurs entre les deux entités palestiniennes.

Commentaires

(4)

fait comme tu le sens Mahmoud.

L'homme soit disant de paix, dixit Paris qui laisse mourir des bébés et enfants de Gaza en leur interdisant de ,venir se soigner en Israël, alors que son bras droit a droit au meilleur hôpital spécialisé en maladie pulmonaire et qui ne paiera pas la note en dehors de cela il a une peur bleu que sa place soit prise par son pire !

Ou sont les médias europeens? Mures dans leur silence comme d hab

Ah si Mahmoud pouvait enfin se faire gonfler les baloches et faire le ménage qui doit l'être à Gaza. Une des clés du problème est que les Palestiniens ne parlent pas d'une seule voix et que pour y arriver ils doivent se flinguer entre eux pendant un temps. Israël est passé par là...il y a quelques décennies...

8Article précédentJordanie: abolition d'une loi autorisant un violeur à épouser sa victime
8Article suivantUn responsable palestinien critique le "silence" des USA sur les implantations