Quantcast i24NEWS - Conflit israélo-palestinien: Abbas affirme ne pas comprendre la position US

Conflit israélo-palestinien: Abbas affirme ne pas comprendre la position US

Le président palestinien Mahmoud Abbas le 18 juillet 2017 à Pékin
Mark Schiefelbein (POOL/AFP/Archives)
Le président de l'AP a souligné que l'administration américaine "est plongée dans le chaos"

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a déclaré lors d'une réunion avec une délégation du groupe Meretz (gauche progressiste) qu'il ne comprend pas la conduite de l'administration Trump en ce qui concerne la question israélo-palestinienne, a révélé dimanche Haaretz.

Abbas a indiqué qu'au cours des entretiens qui ont eu lieu ces dernières semaines avec des envoyés représentant le président américain, ceux-ci lui ont laissé entendre qu'ils se positionnaient en faveur d'une solution à deux États et de l'arrêt des constructions dans les implantations israéliennes en Cisjordanie.

Or, le président de l'Autorité palestinienne a également déclaré que ces envoyés refusaient de s'exprimer publiquement et de faire savoir au Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou que cette position relevait d'une demande américaine.

"J'ai rencontré des envoyés de Trump environ 20 fois depuis le début de son mandat en tant que président des États-Unis", a souligné M. Abbas, selon des notes prises par certains participants à la réunion.

"A chaque fois (que nous nous sommes rencontrés, ndlr), ils m'ont assuré à plusieurs reprises combien ils croient et sont prêts à s'engager dans une solution à deux États et à mettre fin aux constructions dans les colonies. Je les ai suppliés de dire la même chose à Netanyahou, mais ils se sont abstenus. Ils m'ont dit qu'ils allaient envisager ma requête mais ne m'ont jamais donné de réponse ", a-t-il ajouté.

AFP

"Je n'arrive pas à comprendre leur comportement avec nous", a-t-il fait savoir, selon les notes prises par l'un des participants. Par ailleurs, il aurait fait remarquer que "dans son pays, son administration est plongée dans le chaos".

"Je ne sais même pas comment ils peuvent trouver un accord avec nous, parce que toute l'administration est plongée dans le chaos", a affirmé le président de l'AP.


Proche-Orient: Mahmoud Abbas dénonce le manque... by i24news-fr

Mahmoud Abbas a d'autre part déclaré que l'Autorité palestinienne a demandé à Israël de reprendre leur coopération en matière de sécurité, laquelle avait été suspendue après la crise au mont du Temple à Jérusalem, mais n'a pas encore reçu de réponse.

Il avait annoncé le mois dernier le maintien du gel de la coopération avec Israël, décidé une semaine plus tôt, en dépit du retrait par l'Etat hébreu des détecteurs de métaux à l'entrée du Mont du Temple.

Les autorités israéliennes avaient installé les détecteurs de métaux aux entrées du lieu saint le 16 juillet, au surlendemain de la mort de deux policiers israéliens dans une attaque, justifiant ce dispositif par le fait que les terroristes avaient dissimulé des armes sur ce site et en étaient sortis pour mener leur attentat.

Dans le même temps, les ministres égyptien, jordanien et palestinien des Affaires étrangères ont appelé samedi au Caire l'administration américaine à intensifier ses efforts pour relancer le processus de paix au Proche-Orient, en panne depuis des années.

Dans un communiqué conjoint publié à l'issue d'une réunion de "coordination", les trois ministres ont dit "apprécier le rôle des Etats-Unis parvenir à la paix" entre Palestiniens et Israéliens, appelant toutefois l'administration américaine à "intensifier ses efforts dans la période à venir".

L'Autorité palestinienne avait fait savoir la semaine dernière qu'elle s'attend à ce que l'administration du président américain Donald Trump s'engage en faveur d'un accord de paix avant la fin du mois d'août et que celui-ci prône de préférence une solution à deux États.

Commentaires

(0)
8Article précédentSix morts dans la chute d'une roquette près de la Foire de Damas
8Article suivantIsraël: un rapport inquiétant sur la présence iranienne en Syrie et au Liban