Quantcast i24NEWS - Israël: démission du négociateur chargé de la libération de 5 Israéliens à Gaza

Israël: démission du négociateur chargé de la libération de 5 Israéliens à Gaza

Des membres des brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, lors d'un défilé militaire contre Israël, le 25 juillet 2017 à Gaza
AFP
"Durant ma mission, j'ai été confronté à la cruauté et au cynisme dont fait preuve le Hamas"

Le négociateur israélien chargé d'obtenir la libération - ou la restitution des corps - de cinq Israéliens que détiendrait le Hamas islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza a démissionné, selon un communiqué officiel paru vendredi.

Le négociateur, le colonel de réserve et avocat Lior Lotan, qui dépendait directement du bureau du Premier ministre Benyamin Netanyahou, a tenté en vain depuis trois ans d'obtenir la restitution des corps de deux soldats tués durant la guerre de l'été 2014 et la libération de trois Israéliens infiltrés dans l'enclave palestinienne.

"Durant ma mission, j'ai été confronté à la cruauté et au cynisme dont fait preuve le Hamas", a déclaré Lior Lotan cité par un communiqué du bureau du Premier ministre.

M. Netanyahou affirme dans ce communiqué qu'il continuera à "agir par tous les moyens pour ramener les prisonniers et les dépouilles à la maison". Il a désigné son attaché militaire, le général Eliezer Toledano, pour reprendre le dossier.

Le groupe terroriste qui gouverne la bande de Gaza détiendrait Hicham al-Sayed et Avraham Mengistu depuis respectivement avril 2015 et septembre 2014. Un troisième ressortissant israélien, Joumaa Abou Ghanima, un Arabe israélien est entré illégalement dans la bande de Gaza en juillet 2016.

Depuis la guerre de 2014, le Hamas entretient également l'ambiguïté sur le sort du sergent israélien Oron Shaul et du sous-lieutenant Hadar Goldin, sans contester qu'il détiendrait leur dépouille. Israël les tient pour morts.

Le Hamas exige la libération de Palestiniens détenus en Israël avant de donner des informations sur leur sort. En 2011, Israël avait déjà libéré plus d'un millier de prisonniers palestiniens contre un soldat israélien détenu par le Hamas.

Pour l'Etat hébreu, le sort des soldats qui ne sont pas rentrés du combat peut prendre des allures de cause nationale. Mort ou vivant, un soldat israélien devient alors une monnaie d'échange précieuse pour le Hamas.

Commentaires

(4)

Dans ce cas Israel doit refuser les visites aux terroristes du Hamas emprisonnés .Ainsi que celles éventuellement, de La Croix rouge.

Liberez Salah Hamouri le franco palestinien detenu par Israel sans aucune raison. Adressez vous a ce traitre de Mayer Habib, representants des Français a l etranger (moi par exemple) et qui devrait etre destitue de sa nationalite francaise

Salah Hambourg qui a juste projeter un assassinat puis qui s'engage avec des groupes terroristes. Geronimo, mettez la même Energie pour les français détenus en Iran

Hamouri (non Hambourg)

8Article précédentSyrie: 34 membres des forces pro-régime tués par l'EI près de Raqa (OSDH)
8Article suivant"Jusqu'à son dernier jour", Abbas payera les "familles des martyrs prisonniers"