Quantcast i24NEWS - Tal Afar: les forces irakiennes s'approchent du centre-ville et de la citadelle

Tal Afar: les forces irakiennes s'approchent du centre-ville et de la citadelle

Les blindés de l'armée irakienne et des unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi avançent dans Tal Afar, le 24 août 2017
AHMAD AL-RUBAYE (AFP)
Les commandants estiment possible une victoire pour la fête musulmane de l'Aïd al-Adha le 2 septembre

Les forces gouvernementales irakiennes et les unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi ont annoncé vendredi avoir repris plusieurs quartiers de Tal Afar à l'organisation Etat islamique (EI), affirmant s'approcher désormais du coeur de ce fief djihadiste et de sa citadelle ottomane.

"Le drapeau irakien a été hissé sur le quartier al-Nasr", situé dans l'est de la ville, et "les troupes se trouvent désormais à l'entrée du quartier de la citadelle", indique un communiqué du Commandement conjoint des opérations (JOC).

"Les unités du contre-terrorisme (CTS) ont repris le contrôle de l'ensemble du quartier al-Taliaa", qui borde le quartier de la citadelle au sud, et "assiègent maintenant le quartier de la citadelle, le dernier quartier dont la reprise a été confiée aux CTS", affirme encore le JOC.

Pour l'offensive sur Tal Afar, les forces irakiennes, associées au Hachd --dominé par les milices chiites-- et appuyées par la coalition anti-EI emmenée par les Etats-Unis, ont distribué les forces sur trois fronts. La police fédérale et des unités du Hachd attaquent le fief djihadiste depuis l'ouest; les CTS sont entrés dans la ville depuis le sud et l'armée accompagnée d'unités du Hachd interviennent depuis l'est.

De son côté, "la police fédérale a repris le quartier Saad, dans le nord-ouest de Tal Afar, et lancé l'assaut sur le quartier al-Qadissia", de même source.

Au sixième jour de l'offensive sur l'un des derniers fiefs de l'EI en Irak, les forces antidjihadistes tiennent désormais la ville en étau et espèrent à présent faire se rejoindre les trois fronts ouverts, au niveau de la citadelle.

Plus d'un mois après la reprise de Mossoul, deuxième ville d'Irak et ancien plus gros fief djihadiste du pays, au terme de neuf longs mois de combats meurtriers, l'offensive lancée dimanche pour la conquête de Tal Afar (70 km plus à l'ouest) sera bien plus rapide, assurent les commandants sur le terrain. Ils estiment possible une victoire pour la fête musulmane de l'Aïd al-Adha le 2 septembre.

Commentaires

(0)
8Article précédent"Le régime sioniste n'existera plus dans 25 ans", estime un général iranien
8Article suivantLes Iraniens protestent contre la suppression de leurs applications par Apple