Quantcast i24NEWS - L'Autorité palestinienne annonce être prête à "assumer ses responsabilités" à Gaza

L'Autorité palestinienne annonce être prête à "assumer ses responsabilités" à Gaza

Le président palestinien Mahmoud Abbas le 18 juillet 2017 à Pékin
Mark Schiefelbein (POOL/AFP/Archives)
Plus tôt dimanche, le Hamas a accepté les conditions d'Abbas pour une réconciliation avec le Fatah

L'Autorité palestinienne (AP) a annoncé dimanche être prête à "assumer ses responsabilités" à Gaza, répondant ainsi au groupe terroriste palestinien Hamas ayant accepté les conditions exigées par le président Mahmoud Abbas, pour un accord de réconciliation avec son rival du Fatah après dix années de discorde.

Ramallah a affirmé que la décision du Hamas de dissoudre son comité administratif, qui dirige la bande de Gaza, et d'inviter le gouvernement Abbas à revenir dans le Territoire gazaouï représente "un pas dans la bonne direction" pour le rapprochement des deux entités politiques palestiniennes.

La dissolution de ce conseil controversé a également été favorablement accueillie par l'ONU.

Le porte-parole de l'AP, Nabil Abu Rudeina, a déclaré que le discours du président Mahmoud Abbas devant l'Assemblée Générale des Nations Unies mercredi serait important et exposerait les grandes lignes de la prochaine étape.

Un dirigeant du Fatah, Azzam al-Ahmad, a évoqué par ailleurs une prochaine réunion entre les deux partis suivie d'une rencontre élargie aux autres factions palestiniennes, dans l'optique de discuter d'un document sur la réconciliation.

Dans un communiqué publié plus tôt dans la journée, le Hamas avait indiqué qu'il était prêt à discuter de la formation d'un gouvernement de réconciliation et à organiser des élections générale en Cisjordanie et à Gaza.


Le mouvement islamiste avait annoncé en mars dernier la création de ce comité administratif formé de sept hauts responsables de l'organisation pour gérer les affaires de Gaza.

Cet organe est perçu par le président Abbas comme un gouvernement parallèle entravant la réconciliation et l'unité interpalestinienne, ce que le parti islamiste a toujours nié.

Depuis sa création en mars dernier, Abbas s'est efforcé d'affaiblir le Hamas, bloquant notamment les versements de la facture de l'électricité fournie par Israël à Gaza, qu'il réglait jusqu'à présent.

L'annonce du Hamas intervient quelques jours après une visite au Caire de son chef, Ismaïl Haniyeh, premier déplacement du leader du Hamas en Egypte depuis son élection en mai.

Les relations entre l'Egypte et le Hamas étaient très tendues depuis le renversement en 2013 de l'ancien président Mohammed Morsi, membre des Frères Musulmans, dont est également issue la formation islamiste palestinienne.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(0)
8Article précédentIrak: Nouri al-Maliki dit refuser que le Kurdistan devienne "un deuxième Israël"
8Article suivantPalestiniens et Israéliens ont eu des "leaders médiocres" (Bronstein à i24NEWS)