Quantcast i24NEWS - Nucléaire : l'Iran refuse de céder aux "intimidations" américaines

Nucléaire : l'Iran refuse de céder aux "intimidations" américaines

Iran's supreme leader Ayatollah Ali Khamenei says Myanmar's crackdown on Rohingya Muslims marks the "death of the Nobel Peace Prize", in a sharp attack on Burmese laureate Aung San Suu Kyi during a speech in Tehran on September 12, 2017
HO (Iranian Supreme Leader's Website/AFP)
"L'ennemi devrait savoir que l'intimidation ne marche pas avec la République islamique", a dit l'ayatollah

Téhéran ne "cédera pas" aux "intimidations" de Washington et aux tentatives américaines de saper l'accord sur le nucléaire iranien, a déclaré dimanche le guide suprême de la République islamique, l'ayatollah Ali Khamenei.

"L'Iran, qui est une nation puissante, ne cédera pas à la pression et ne courbera pas l'échine", a affirmé l'ayatollah Khamenei lors d'un discours prononcé à l'occasion d'une cérémonie de remise de diplômes à des élèves policiers à Téhéran.

"Les dirigeants américains corrompus, menteurs et malhonnêtes accusent avec insolence la nation iranienne (...) de mensonges alors que celle-ci agit avec honnêteté et continuera sur cette voie jusqu'au bout", a ajouté le guide suprême.

"L'ennemi devrait savoir que l'intimidation fonctionne peut-être dans certaines parties du monde, mais que cela ne marche pas avec la République islamique", a encore lancé l'ayatollah Khamenei.

"La nation iranienne se tient fermement dressée et tout faux-pas (des Etats-Unis en relation avec l'accord nucléaire) trouvera une réaction de la République islamique", a-t-il conclu.

L'accord sur le nucléaire iranien, signé en juillet 2015 entre l'Iran et le Groupe des Six (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et Russie), a permis un allègement des sanctions internationales contre Téhéran en échange de garanties sur le caractère civil du programme nucléaire iranien.

Avant son élection, le président américain Donald Trump a menacé de "déchirer" cet accord, qu'il juge contraire aux intérêts des Etats-Unis.

Menahem KAHANA (AFP)

En déplacement à New-York pour se rendre à l'Assemblée générale de l'ONU, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, lors de sa rencontre avec Donald Trump lundi, devrait présenter au président américain une proposition pour se retirer ou modifier de manière significative l'accord sur le nucléaire iranien signé sous l'administration de l'ancien président Barack Obama, selon plusieurs sources.

Plusieurs hauts responsables américains ont récemment accusé l'Iran de ne pas respecter ses engagements alors que l'ONU a certifié à plusieurs reprises que Téhéran était bien en conformité avec ses obligations.

Selon les médias officiels à Téhéran, le président iranien Hassan Rohani s'est envolé dimanche pour New York, où il doit participer à l'Assemblée générale annuelle des Nations Unies et, en marge de cette réunion, prendre part à plusieurs rencontres et discussions sur l'accord nucléaire de 2015.

(avec agence)

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(1)

L'Iran n'a pas pu résister aux sanctions du groupe 5+1 et aujourd'hui, il dit qu'il ne cèdera pas aux "intimidations" ? On se croit où là ?

8Article précédentLe journaliste Loup Bureau "très soulagé d'être revenu"
8Article suivantIrak: Nouri al-Maliki dit refuser que le Kurdistan devienne "un deuxième Israël"