Quantcast i24NEWS - L'Iran dit avoir testé "avec succès" son nouveau missile Khoramshahr

L'Iran dit avoir testé "avec succès" son nouveau missile Khoramshahr

Iranian ballistic missile
AFP
Selon Téhéran, ce missile est également capable de transporter plus d’une ogive

L'Iran a testé "avec succès" son nouveau missile Khoramshahr, d'une portée de 2.000 kilomètres, à tête multiples, a rapporté samedi la télévision d'Etat.

Cette annonce intervient sur fond de climat très tendu entre l'Iran et Israël, ainsi que les Etats-Unis, qui dénoncent l'accord nucléaire conclu en 2015 entre Téhéran et les grandes puissances.

Les images de la télévision d'Etat ont montré le lancement du missile. Des images prises depuis l'intérieur du missile ont ensuite été diffusées.

La date du lancement n'a pas été communiquée mais vendredi, lors de la présentation du missile pendant le défilé militaire marquant le déclenchement de la guerre par l'Irak contre l'Iran en 1980, un responsable iranien avait indiqué qu'il serait "opérationnel dans un avenir proche".

Les responsables iraniens affirment que les missiles de leur pays ne sont pas conçus pour porter des têtes nucléaires, et que, plus largement, Téhéran n'a pas de programme pour fabriquer des armes nucléaires.

"Le missile Khoramshahr d'une portée de 2.000 km, peut porter plusieurs têtes conventionnelles pour frapper plusieurs cibles à la fois", a dit vendredi le général Amir Ali Hadjizadeh, le commandant de la force aérospatiale des Gardiens de la révolution, cité vendredi par Irna.

afp/AFP

A cette même occasion, le président iranien Hassan Rohani a déclaré durant le défilé que son pays allait renforcer ses capacités militaires et balistiques malgré les critiques des Etats-Unis et de la France.

Téhéran affirme que son programme balistique est uniquement défensif mais a développé ces dernières années un vaste programme balistique, suscitant la vive inquiétude des Etats-Unis mais aussi l'Arabie saoudite, son principal rival dans la région, certains pays européens dont la France, ainsi qu'Israël, qui a de nombreuses fois tenté d'alerter la communauté internationale à ce sujet.

Vendredi dernier, un haut responsable de l'armée iranienne, a affirmé que Téhéran était en possession d’une arme non-nucléaire de 10 tonnes surnommée "père de toutes les bombes", plus puissance que la version américaine "mère de toutes les bombes".

L'Iran possède déjà deux autres missiles, Ghadr-F et Sejil, qui ont portée de 2.000 kilomètres capables d'atteindre Israël, et les bases américaines dans la région.

(avec agence)

Commentaires

(2)

2000km, c’est 1000 à l’aller et mille au retour.

L'Iran et la Corée du Nord même combat : pauvre peuples Il faut supprimé ces dictateurs qui pourrissent leur peuple

8Article précédentTurquie: une opposante syrienne et sa fille journaliste assassinées à Istanbul
8Article suivantRaqa: un vaste plan humanitaire post-conflit est prêt (responsable US)