Quantcast i24NEWS - L'Iran et la Turquie ferment leurs frontières avec le Kurdistan irakien

L'Iran et la Turquie ferment leurs frontières avec le Kurdistan irakien

Iranian Kurdish girls take part in a rally to urge people to vote in next week's independence referendum in the Iraqi Kurdish region on September 21, 2017
SAFIN HAMED (AFP)
"A la demande du gouvernement irakien, nous fermons nos frontières terrestres et aériennes" avec le Kurdistan

L'Iran et la Turquie ont fermé lundi leurs frontières avec le Kurdistan irakien suite au référendum historique pour l'indépendance.

"A la demande du gouvernement irakien, nous avons fermé nos frontières terrestres et aériennes" avec le Kurdistan irakien, a déclaré le porte-parole du gouvernement iranien Bahram Ghassemi.

Il a qualifié d'"illégal et illégitime le référendum" d'indépendance, organisé par la région autonome du Kurdistan irakien malgré l'opposition de Bagdad et des pays voisins.

De son coté, le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum, a annoncé lundi une prochaine fermeture de la frontière terrestre avec cette région d'Irak et menacé de stopper ses exportations pétrolières via la Turquie. 

"Cette semaine, des mesures seront prises. Les entrées et sorties (à la frontière) seront fermées", a déclaré M. Erdogan lors d'un colloque à Istanbul, ajoutant que l'exportation du pétrole du Kurdistan irakien cessera une fois que la Turquie aura "fermé les vannes".

Dimanche déjà, l'Iran avait annoncé l'arrêt de tous les vols iraniens vers les aéroports d'Erbil et de Souleiymanieh ainsi que tous les vols au départ du Kurdistan irakien transitant par l'Iran.

"L'Iran est attaché à l'intégrité territoriale, la souveraineté nationale et l'évolution démocratique de l'Irak et toute action contraire à ces principes (...) pourra provoquer des dommages à tous, en particulier aux Kurdes", a déclaré encore M. Ghassemi.

Lors d'un entretien téléphonique dimanche soir avec le Premier ministre irakien Haider al-Abadi, le président iranien Hassan Rohani a de nouveau apporté son soutien à Bagdad.

"La République islamique d'Iran soutient totalement le gouvernement central irakien", a déclaré M. Rohani en soulignant l'opposition de Téhéran à toute action contraire à l'intégrité territoriale et à l'unité nationale de l'Irak, selon l'agence officielle Irna.

Commentaires

(3)

Oui a l indépendance du Kurdistan oui à la liberter ét merde à Erdogan ...

Et ces pays, les plus non démocratiques du monde veulent donner des leçons à Israël, les arabes Israéliens sont les plus heureux du monde islamique!

Iran Turquie Les deux font la paire Dictature et non respect de la liberté d’expression Y compris la liberté individuelle

8Article précédentRéconciliation Fatah/Hamas: le Premier ministre palestinien se rend à Gaza
8Article suivantIrak/Kurdistan: un couvre-feu décrété dans certains secteurs de Kirkouk