Quantcast i24NEWS - Réconciliation palestinienne: arrivée d'une délégation israélienne au Caire

Réconciliation palestinienne: arrivée d'une délégation israélienne au Caire

Le leader du Hamas avec la délégation égyptiennes dans le cadre des négociations de réconciliation avec l'Autorité palestinienne
AFP
Le Fatah et le Hamas ont débuté une série de pourparlers visant à mettre fin à une décennie de crise politique

Une délégation israélienne est arrivée au Caire mardi pour rencontrer des responsables égyptiens, alors que l'Egypte organise dans le même temps des pourparlers de réconciliation entre les factions palestiniennes rivales, le Fatah et le Hamas, ont affirmé plusieurs médias palestiniens.

Les partis rivaux du Fatah et du Hamas ont débuté une série de pourparlers dans le cadre d’une initiative visant à mettre fin à une décennie de crise politique.

Des responsables de l’organisation terroriste gazaouie, le Hamas, et des représentants du parti au pouvoir de l’Autorité palestinienne (AP), le Fatah, ont été envoyés lundi en Egypte dans l'espoir de mettre un terme à la division interne, qui dure depuis un désaccord remontant à 2007.


Une délégation du Fatah et du Hamas reçue au Caire by i24news-fr

Déroulement des pourparlers au Caire

Des hauts responsables du Fatah, tels que le chef du renseignement Majed Faraj et Fayez Abu Eita, un chef du parti dans la bande de Gaza, devraient participer aux pourparlers, a annoncé l'agence officielle palestinienne Wafa.

Du côté du mouvement terroriste Hamas, ce sera le chef adjoint récemment nommé, Saleh al-Arouri, et le leader du mouvement à Gaza, Yahya Sinwar, qui dirigeront la délégation, a déclaré un porte-parole dans un communiqué.

Le président de l'Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas et le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, n'assisteront pas aux pourparlers, qui se tiendront à huis clos.

Les pourparlers au Caire représentent la tâche difficile de négocier des points importants, notamment la question de l'aile militaire du Hamas, qui compte quelques 25.000 hommes.

Mahmoud Abbas a d'ailleurs prévenu qu'il n'accepterait pas que le Hamas garde ses armes, mais les responsables du Hamas ont rejeté l'idée d'un désarmement, ce qui pourrait effectivement mettre fin au mouvement selon les analystes.

D'autres sujets seront abordés comme le contrôle des frontières entre Gaza, l'Egypte et Israël.

MAHMUD HAMS (AFP)

Plusieurs tentatives de réconciliation ont échoué depuis 2007, mais la récente initiative dirigée par le Caire a bénéficié d'une avancée importante le mois dernier lorsque le Hamas a accepté de céder le pouvoir civil à Gaza.

Le Premier ministre de l'AP Rami Hamdallah a visité Gaza la semaine dernière pour la première fois depuis 2015 et a annoncé le retour de son gouvernement aux commandes dans la bande de Gaza.

A cette occasion, l'AP a également affirmé qu'elle supervisera les points de passages à Gaza après la mise en œuvre de l'accord de réconciliation avec le Hamas.

Commentaires

(1)

Donc comme d’habitude on va assister à une guignolade dont les palestiniens ont le secret, suivie d’une très intéressante bataille de chiffonniers. Quel spectacle édifiant!

8Article précédentWashington récompense la traque de deux dirigeants du Hezbollah
8Article suivantEn 2016, l'Iran a tenté plus de 30 fois d'obtenir des technologies nucléaires (rapport)