Quantcast i24NEWS - Irak: l'opération des forces irakiennes a atteint ses objectifs (armée)

Irak: l'opération des forces irakiennes a atteint ses objectifs (armée)

Des soldats irakiens jettent le drapeau kurde qui était hissé sur un des bâtiments des champs pétroliers de la province de Kirkouk, le 17 octobre 2017
AHMAD AL-RUBAYE (AFP)
En prenant les champs pétroliers Bagdad a coupé l'essentiel des ressources pétrolières du Kurdistan

L'armée irakienne a dit mercredi avoir atteint ses objectifs à l'issue d'une opération de 48 heures lui ayant permis de se déployer dans trois provinces dont elle avait partiellement perdu le contrôle il y a trois ans, reprenant le terrain perdu aux combattants kurdes.

"Le rétablissement de la sécurité dans des secteurs de Kirkouk a été achevée, dont Debes, al-Moutaka et les champs pétroliers de Kahbaz, Bay Hassan nord et sud", affirme dans un communiqué le Commandement conjoint des opérations (JOC)

"Les forces ont été redéployées et ont repris le contrôle de Khanaqine et Jalaoula dans la province de Dyala ainsi qu'à Makhmour, Baachiqa, le barrage de Mossoul, Sinjar et d'autres zones de la plaine de Ninive", ajoute le JOC.


Le 25 septembre, les autorités de la région autonome du Kurdistan irakien avaient organisé un référendum d'indépendance, en dépit de l'opposition de Bagdad. Le "oui" l'avait sans surprise emporté avec 92% des voix.

Ceci avait mis le feu aux poudres et le Premier ministre irakien Haider al-Abadi avait demandé son annulation.

Devant le refus du président kurde Massoud Barzani, les forces armées irakiennes étaient intervenues et en prenant les champs pétroliers ont coupé l'essentiel des ressources pétrolières du Kurdistan et ruiné les espoirs d'un État indépendant.

Commentaires

(1)

le Kurdistan peut devenir indépendant sans le pétrole! une Identité nationale repose sur son histoire et il n existe aucun lien entre une ressource pétrolière et l'histoire. Vive le Kurdistan.

8Article précédentIrak: le référendum d'indépendance kurde "fait partie du passé" (PM)
8Article suivantLe chef d'état-major iranien à Damas pour lutter contre "sionistes et terroristes"