Quantcast i24NEWS - Gaza: Israël saisit des marchandises commandées en ligne à des fins terroristes

Gaza: Israël saisit des marchandises commandées en ligne à des fins terroristes

Israel suspects Gaza militants using online shopping sites to smuggle seemingly benign products for terror purposes
Des couteaux, des jumelles ou encore des lunettes de vision nocturne ont été saisis

Les autorités israéliennes soupçonnent des militants affiliés à des groupes terroristes dans la bande de Gaza d'exploiter des sites de vente en ligne pour commander des produits en apparence inoffensifs mais qui pourraient servir à des fins terroristes.

Une déclaration publiée mardi par le ministère israélien de la Défense et l'unité de Coordination des Activités Gouvernementales dans les Territoires (COGAT) a révélé que des centaines de colis contenant des produits prohibés – des couteaux, des jumelles, des lunettes de vision nocturne, des dispositifs de camouflage ou encore des caméras et des radios - ont été saisis par les autorités au poste frontalier d'Erez au cours des dernières semaines.

Les responsables de la sécurité estiment que les factions à Gaza utilisent des sites de vente en ligne, dont le géant chinois du commerce électronique Ali Express, pour introduire des produits pouvant être utilisés à des fins terroristes.

Les autres produits commandés sur Ali Express par les acheteurs à Gaza comprennent les cartes mères et des circuits électroniques, des coupe-câbles optiques ou encore des perceuses électriques miniatures.

Israël soupçonne que certains de ces produits ont pu être utilisés pour fabriquer des armes improvisées.

En outre, le ministère israélien de la Défense estime que ces achats ont été effectués en ligne par des membres de groupes terroristes de Gaza pour tenter de contourner le contrôle israélien en raison du blocus imposé depuis une décennie afin d'empêcher le mouvement islamiste Hamas de reconstruire ses forces militaires.

Commentaires

(0)
8Article précédentSéisme en Iran: le bilan monte à 530 morts
8Article suivantLe président libanais affirme que Hariri est "détenu" en Arabie saoudite