Quantcast i24NEWS - Hariri rentre à Beyrouth près de trois semaines après sa démission

Hariri rentre à Beyrouth près de trois semaines après sa démission

Le Premier ministre libanais Saad Hariri le 24 janvier 2017 à Beyrouth
AFP /Archive
M. Hariri vient de France, où il était arrivé samedi, après avoir quitté Ryad

Le Premier ministre libanais Saad Hariri est rentré mardi à Beyrouth près de trois semaines après sa démission choc annoncée en Arabie saoudite, selon un correspondant sur place.

"L'avion de M. Hariri a atterri à l'aéroport international" de Beyrouth, a indiqué de son côté un communiqué du bureau de presse du Premier ministre démissionnaire. M. Hariri a quitté dans la journée la France pour se rendre au Caire puis à Chypre avant de revenir au Liban.

Le Premier ministre libanais démissionnaire Saad Hariri était au Caire mardi pour s'entretenir avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi.

M. Hariri, qui venait en provenance de Paris, a provoqué une crise dans son pays après sa démission surprise le 4 novembre depuis Ryad.

Il doit discuter avec le président égyptien des "développements au Liban", a indiqué la présidence égyptienne dans un communiqué.

M. Hariri doit ensuite rejoindre Beyrouth, au plus tard mercredi, pour la fête de l'Indépendance, et y clarifier sa position sur sa démission, intervenue dans un contexte de tension entre l'Arabie saoudite, parrain de M. Hariri, et l'Iran, soutien du mouvement chiite Hezbollah qui est membre du gouvernement libanais.

Le fait que M. Hariri ait fait une telle annonce depuis Ryad et qu'il soit resté en Arabie saoudite pendant deux semaines, avait soulevé de nombreuses questions.

Le président libanais Michel Aoun avait notamment accusé les Saoudiens de le retenir en "otage", ce que l'intéressé et Ryad avaient démenti.

Lors de l'annonce de sa démission, M. Hariri avait accusé l'Iran et le Hezbollah de déstabiliser son pays, et craindre pour sa vie.

Après un passage du chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian à Ryad la semaine dernière, M. Hariri s'était rendu à Paris samedi où il a rencontré le président Emmanuel Macron.

Commentaires

(0)
8Article précédentL'OLP met en doute la capacité des Etats-Unis à agir en tant que médiateur impartial
8Article suivantPrésence iranienne en Syrie: Netanyahou demande à Poutine de réagir