Quantcast i24NEWS - Transfert de l'ambassade US à Jérusalem: Abbas appelle Erdogan à mener une "action urgente"

Transfert de l'ambassade US à Jérusalem: Abbas appelle Erdogan à mener une "action urgente"

Turkish President Recep Tayyip Erdogan shakes hands with Palestinian President Mahmud Abbas at the presidential palace in Ankara, on January 12, 2015
Adem Altan (AFP)
Une annonce unilatérale des USA en faveur d'Israël "tuera les négociations", selon l'Autorité palestinienne

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas appelle le président turc Recep Tayyip Erdoğan à mener une "action urgente" face à la possible reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par Trump qui pourrait intervenir dans la semaine.

Cet appel fait suite à la mise en garde d'une délégation de l'Autorité palestinienne, actuellement à Washington, qui a averti vendredi l'administration Trump que l'annonce du transfert de l'ambassade américaine en Israël de Tel Aviv à Jérusalem, et la reconnaissance de Jérusalem comme capitale indivisible d'Israël par le président Donald Trump, mettraient automatiquement fin aux efforts de la Maison Blanche pour relancer le processus de paix, ont rapporté dimanche les médias israéliens.

Une quelconque action dans ce sens "tuera les négociations", a lancé la délégation palestinienne lors d'une rencontre vendredi avec le conseiller spécial du président Jared Kushner, dont le discours dimanche sur la politique de Washington au Proche-Orient est très attendu.

Depuis plusieurs jours, des sources américaines ont indiqué que Trump pourrait déclarer d'ici mercredi Jérusalem comme "capitale indivisible d'Israël", une annonce qui pourrait être suivie d'un déménagement de l'ambassade américaine de Tel Aviv à la ville sainte.

Mercredi, la Maison Blanche a toutefois jugé ces informations "prématurées". De plus, la prochaine échéance pour signer la clause dérogatoire empêchant le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem intervient lundi.

Jack GUEZ (AFP/File)

Par ailleurs, la Ligue arabe a affirmé samedi que toute tentative des Etats-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'Etat hébreu aura pour effet de "nourrir l'extrémisme et la violence".

"Aujourd'hui nous déclarons très clairement que prendre une telle mesure est injustifiée… Cela ne servira ni la paix, ni la stabilité mais nourrira l'extrémisme et le recours à la violence", a déclaré le secrétaire général de la Ligue arabe Ahmed Aboul Gheit.

"Cela ne bénéficiera qu'à un seul côté: le gouvernement israéliens qui est hostile à la paix", a-t-il ajouté.

En plus de l'envoi d'une délégation à Washington, la présidence palestinienne a elle même mis en garde contre les effets destructeurs d'une reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d'Israël ou d'un transfert de l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.

"Toute reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d'Israël serait jouer avec le feu", a estimé vendredi le négociateur en chef de l'Autorité palestinienne et secrétaire-général de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) Saeb Erekat.

"De telles mesures affecterait gravement l'avenir du processus de paix et causerait l'instabilité dans la région", a dit Nabil Abou Roudeina, porte-parole du président de l'Autorité palestinienne.

Sans mentionner explicitement le président américain ou les Etats-Unis, M. Abou Roudeina avait affirmé plus tôt vendredi que toute solution juste au Moyen-Orient passait par "la reconnaissance de Jérusalem-Est comme capitale d'un futur Etat palestinien indépendant."

"C'est par Jérusalem-Est, avec ses sites sacrés, que commence et s'achève toute solution ou tout projet qui puisse sauver la région de la destruction", a-t-il déclaré dans un communiqué publié par l'agence de presse officielle Wafa

Commentaires

(11)

eh, calme ta joie. il te reste la Mecque, c'est pas loin.

De toute façon, pour les pays arabes, tout est prétexte à la violence ! Tout est prétexte à la menace de réagir par la violence ! Ils n’ont pas un peu envie de se « civiliser » ? La réponse est dans la question. Sinon ça se saurait...

Il n y a pas de processus de paix alors....

Inverser la vapeur,cela pourrait peut être faire avancer la paix du cotes palestiniens,ils sont figée R,ils bloquent toutes initiatives en sachant que la majorité du monde est tout naturellement contre nous,,, Vive le changement que trump aille jusqu’au bout de ces convictions

A la panique et à l'hystérie provoquée, on mesure combien cette décision serait une grande victoire.

Depuis 2005, Abbas n'a pas fait un pas vers la paix. Le réveil est dur, il va pleurer partout comme à son habitude. Cette nation virtuelle est incapable de négocier, on l'a bien vu avec le Hamas.

La seule action que le Cleps « Herr Dog Âne » peut mener, c’est l’aboiement de concert avec ses frères arabes squatters en Israel

Mille fois merci, encore une fois de supprimer mon commentaire, la vérité est bonne à dire et parfois, même souvent elle vous dérange, il ne faut pas toucher à vos amis du peuple inventé!

Trump c'est comme le père noël des fables, des contes pour enfants pour calmer les hébreux. et sa marche pour info le père noël n existe pas désolé de vous gâcher la magie de noël hihihihi

Eh Tonton c’est toi qui devrait prier le père Noël car si tu penses qu’un jour vous aurez une pierre de Jérusalem tu rêves vous pouvez continuer dans la violence ça peut faire peur au européen mais nous on sait comment vous mater

.que t arrive t il mon phiphi l annonce de kushner t as remis dans la réalité? hé oui papa noël c est du pipo

8Article précédent"L'AP a été incapable de protéger Jérusalem de la judaïsation" (Hamas)
8Article suivantLes Emirats démentent un tir de missile des rebelles yéménites