Quantcast i24NEWS - Des marches de protestation palestiniennes prévues avant une décision US sur Jérusalem

Des marches de protestation palestiniennes prévues avant une décision US sur Jérusalem

Des partisans du Fatah rassemblés à Gaza le 11 novembre 2017 pour commémorer la mort du chef historique palestinien Yasser Arafat
MAHMUD HAMS (AFP)
Le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, discute de Jérusalem et de la réconciliation avec le président de l'AP

Les islamistes du Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, ont appelé à une "nouvelle Intifada" si Washington reconnaît Jérusalem comme capitale d'Israël ou annonce le transfert de l'ambassade américaine dans la ville sainte.

M. Abbas, qui dirige également le Fatah, s'est entretenu par téléphone dimanche soir avec le chef du Hamas Ismaïl Haniyeh, selon un communiqué du Hamas.

Lors de cet entretien, les deux hommes sont tombés d'accord pour apporter leur soutien à des marches de protestation mercredi "partout" dans les Territoires, malgré les difficultés rencontrées par l'accord de réconciliation conclu récemment entre les deux principaux mouvements politiques palestiniens.

Donald Trump avait promis durant sa campagne de déménager l'ambassade à Jérusalem, comme le stipule une loi du Congrès adoptée en 1995 mais dont l'application est bloquée tous les six mois, depuis deux décennies, par les présidents américains successifs.

AP Photo/Khalil Hamra, File

La prochaine échéance intervient lundi, selon le département d'Etat, qui a réaffirmé vendredi qu'aucune décision n'avait encore été prise.

Les négociations entre Israël et les Palestiniens sont enlisées depuis plus de trois ans. M. Trump est arrivé à la Maison Blanche en proclamant haut son rêve de présider à l'accord "ultime" entre Israéliens et Palestiniens.

Depuis janvier, il laisse quelques émissaires très proches, dont son gendre Jared Kushner, opérer dans le plus grand secret.

En outre, les dirigeants palestiniens tentaient dimanche d'obtenir des soutiens diplomatiques pour convaincre le président américain Donald Trump de renoncer à un projet sur une éventuelle reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a mis en garde ses interlocuteurs sur les "conséquences d'une telle décision (américaine) qui va menacer le processus politique et les efforts de paix".

Commentaires

(5)

Des marches pour inverser les choses? ... Ils peuvent toujours courir!

Qu ils achètent de bonnes chaussures ils vont marcher longtemps !

Il est normal que Jérusalem soit La capitale d Israel . Il est temps de bouger ! L immobilisme n a rien apporter !

pas de preuves archéologiques, pas de passé historique, Mahomet qui a ignoré Jérusalem, pas de musée (si un musée palestinien mais vide pour le moment selon Abbas.....), les musulmans sont frustrés même pas un mot dans le Coran sur Jérusalem ......Tous les palestiniens savent que la terre d’Israël appartient aux juifs avec comme capitale Jérusalem......difficile de s’inventer un passé de 3000 ans

Jérusalem est appartient aux palestiniens.

8Article précédentSyrie: 25 civils tués dans des frappes sur la Ghouta orientale
8Article suivantLe chef de la Ligue arabe met en garde Trump avant une décision sur Jérusalem