Quantcast i24NEWS - Jérusalem: la Turquie met en garde contre une "grande catastrophe"

Jérusalem: la Turquie met en garde contre une "grande catastrophe"

The status of Jerusalem is one of the most contentious issues of the long-running Israeli-Palestinian conflict
THOMAS COEX (AFP)
Une telle décision par l'administration américaine "ouvrirait la voie à de nouveaux affrontements"

La Turquie a mis en garde lundi contre une reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d'Israël, estimant qu'une telle mesure provoquerait "une grande catastrophe".

Modifier le statut "historique" de Jérusalem entraînerait "une grande catastrophe" et "mettrait fin au processus de paix", a déclaré le porte-parole du gouvernement turc Bekir Bozdag lors d'une conférence de presse.

Une telle décision par l'administration américaine "ouvrirait la voie à de nouveaux affrontements, à de nouvelles disputes, à davantage d'instabilité dans la région, à des événements imprévisibles", a-t-il dit.

"Cette mesure n'aurait aucun avantage pour Israël, aucun avantage pour d'autres pays ou pour la région. Prendre cette mesure qui n'a rien d'avantageux ne servirait à rien d'autre qu'à risquer d'entraîner la région sur la voie d'une nouvelle catastrophe", a insisté M. Bozdag.

AP Photo/Jose Luis Magana

Lors d'un forum organisé à Washington, Jared Kushner, gendre et proche conseiller du président américain, a annoncé dimanche que Donald Trump mettait la dernière main à sa décision sur un éventuel déménagement de l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv vers Jérusalem.

Théoriquement, selon le département d'Etat américain, M. Trump doit décider lundi s'il renouvelle -comme l'ont fait chaque six mois tous ses prédécesseurs et lui-même en juin - une clause dérogatoire à la loi qui impose, depuis 1995, d'installer l'ambassade à Jérusalem. Ou alors s'il donne son feu vert à ce déménagement, comme il l'a promis durant sa campagne.

Israël considère la Ville sainte comme sa capitale "éternelle et réunifiée", mais les Palestiniens estiment que Jérusalem-Est doit être la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

Lors d'un entretien téléphonique dimanche avec son homologue palestinien Mahmoud Abbas, le président turc Recep Tayyip Erdogan a insisté sur la nécessité de la création d'un Etat palestinien indépendant "avec Jérusalem-Est comme capitale".

Commentaires

(11)

Mais de quoi se mêle t'il, qu'il s'occupe de son pays et du bien être de ses concitoyens, avec plus de liberté!

Tout est prétexte à la violence pour les musulmans, à la haine, aux menaces, etc...

Dites à Erdogan que la grande catastrophe c'est lui et son désir de s'imposer comme le nouveau saladin . Dites au monde que leur menace ne font peur qu'à leur peuple de soumis. Dites leurs que nombreux ce sont levé avant lui et qu'à ce jour leur nom et leur civilisation n'existe plus !

Cet Erdogan à la haine ..et il entraine son pays dans la haine

Le prince héritier du Royaume d'Arabie Saoudite vient, en réaction à la future entreprise de la Maison Blanche mais surtout après analyse des arguments très fondes d’Israël, de proposer a la Palestine une capitale alternative, ce genre de tact reflexionnel doit remplacer les passions religieuses de soi disant intellectuels qui n'ont de cesse de regarder ce conflit qu'avec des yeux religieux balayant au passage lucidité, raison, logique, vérité et bon sens. Le monde en a marre de ces dirigeants aux propos incendiaires, manquant cruellement d'esprit de diplomatie et aux creativites objectives limitées. L'on cherche de réelles solutions a ce sempiternel conflit et non de fortuites invectives, et le jeune Prince héritier Saoudien s'en sort mieux que BEAUCOUP.

Ce n'est pas parce qu'Arafat avait promis que Jérusalem serait la capitale de la Palestine qu'elle le sera ( les promesses n'engagent que ceux qui y croient). De plus elle n'a jamais une capitale arabe même à l'époque de l'empire ottoman. Alors pourquoi Abbas a fait construire son palais présidentiel ailleurs que Jérusalem ?

Ces gens là (Erdogan, islamo-gauchisme) font leur maximum pour déstabiliser le monde. Et lorsque ça ne va pas dans leur sens, ils menacent d'avantage. Mais ils ne sont plus crédibles car ils font déjà au bout de leur capacité de déstabilisation. Qu'ils continuent de menacer.

Avant de reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays virtuel il ferait mieux de commencer à reconnaître le génocide de 1500000 d’arméniens qu’a fait la Turquie alors qu’il commence à balayer devant sa porte

Allez sur les sites islamogauchistes Et dites leurs que nous né craignons Ni l'arrogance ni le mensonge des états arabes . Que nous sommes un peuple quelques soit nos pays d'origine. Dites leurs toute la haine qu'ils nous inspire

L'ancien ministre ZEEVI ( assassiné par les arabes ) prônait l'expulsion pur et simple des arabes de notre terre .ce qui serait un juste retour des choses . Voilà une idée à développer

Si le petit sultan turc crie si fort, c’est bien parce qu’il redoute la décision américaine.

8Article précédentJordanie: un Syrien condamné à mort pour une attaque "terroriste"
8Article suivantYémen: la mort de l'ex-président Saleh confirmée par une dirigeante de son parti