Quantcast i24NEWS - Deux Palestiniens tués lors d'affrontements avec l'armée israélienne

Deux Palestiniens tués lors d'affrontements avec l'armée israélienne

Palestinian protesters clash with Israeli forces near a border fence east of Gaza City on December 29, 2017
MAHMUD HAMS (AFP)
L'un a été tué près de la barrière de sécurité qui sépare Israël de la bande de Gaza, le second en Cisjordanie

Deux Palestiniens ont été tués jeudi lors d'affrontements avec l'armée israélienne dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, a rapporté le ministère palestinien de la Santé.

L'un d'entre eux a été tué à proximité de la barrière de sécurité qui sépare Israël de la bande de Gaza, selon le ministère, trois autre personnes ont été blessées.

Amir Abd el Hamid Abu Musaed, âgé de 16 ans, vivant dans le camp de réfugiés de Buriej, près de la frontière avec Israël, a été atteint à la poitrine par des tirs de soldats.

Selon l'armée israélienne, une cinquantaine de personnes manifestaient près de la frontière, lançant des pierres et des pneus enflammés. Les soldats ont ouvert le feu sur trois émeutiers après avoir tiré des coups de semonce.

"A la suite d'émeutes violentes impliquant des dizaines de Palestiniens qui jetaient des pierres et faisaient rouler des pneus enflammés près de la barrière, les soldats ont tiré en l'air puis sur trois émeutiers qui mettaient en danger nos forces", a dit l'armée israélienne.

Un autre Palestinien, âgé de 17 ans, a également été tué au sud de Naplouse en Cisjordanie, lors de heurts avec des Israéliens.

Le secteur est en proie à des tensions accrues après l'assassinat d'un Israélien mardi soir. L'armée israélienne a déployé un important dispositif pour retrouver les meurtriers. La victime a été inhumée mercredi au milieu d'appels à la vengeance.

Commentaires

(2)

Aux suivants....

Quand vous dites " écrit par I24 News Il doit avoir un nom le ou la journaliste qui écrit l'article ?

8Article précédentAbbas va demander à l'UE de donner plus pour compenser la possible fin de l'aide US
8Article suivantAnkara réintègre plus de 1.800 fonctionnaires renvoyés après le putsch manqué