Moyen-Orient

Les contacts directs entre Tsahal et les chefs rebelles provoquent l'ire de Damas qui menace d'attaquer

Jack Guez (AFP)Une enquête de l'ONU réalisée au cours de ces 18 derniers mois révèle le type et l'étendue de la coopération entre Israël et des dirigeants de l'opposition syrienne, selon un rapport du correspondant diplomatique de Haaretz.

Le rapport onusien, remis aux mains des Etats membres du Conseil de sécurité et rendu public, détaille et date des contacts réguliers entre des officiers de l’armée israélienne et des chefs rebelles syriens, près de la frontière, dans le Golan.

La force d'observation de l'ONU sur le plateau du Golan, FNUOD, créée en 1974 dans le cadre de l'accord de séparation des forces entre Israël et la Syrie à la fin de la guerre de Kippour, était déployée sur la zone tampon large de plusieurs kilomètres. Environ 1.000 observateurs y étaient postés jusqu'en 2013 lorsque la guerre civile en Syrie a forcé l'ONU à réduire son contingent pour des raisons de sécurité.

L'augmentation des attaques dirigées contre des positions de l'ONU ces derniers mois, qui s'est soldée par l'enlèvement de plus de 40 soldats fidjiens à la fin août, a contraint les forces à évacuer le Golan, le laissant aux commandes de Tsahal.

A lire sur le sujet: Les rebelles syriens réclament une "rançon" (ONU)

Rencontres secrètes

En mars 2013, Israël a commencé à autoriser l'entrée de Syriens blessés sur son territoire pour les soigner dans des hôpitaux du nord. L'ambassadeur syrien s'était alors immédiatement plaint à l'ONU de la coopération grandissante entre Israël et rebelles syriens.

Israël a d'abord affirmé qu'il n'aidait que les civils blessés ayant réussi à rejoindre la frontière par leurs propres moyens. Par la suite, compte tenu de l'augmentation considérable du nombre de blessés, Israël a déclaré aider les civils, mais pas les combattants des groupes d'opposition. Cependant, les rapports révèlent des contacts directs entre l'armée israélienne et les membres de l'opposition syrienne.AFP

Selon un rapport daté du 3 décembre 2013, une personne blessée le 15 septembre "a été prise en charge par des membres armés de l'opposition syrienne qui l'a conduite au-delà de la ligne de cessez-le feu, où elle a été transférée dans une ambulance civile israélienne escortée par un véhicule de Tsahal".

En outre, entre le 9 et le 19 novembre, la FNUOD a observé au moins 10 blessés transférés par des membres armés de l'opposition du côté israélien de la frontière, révèle encore le rapport.

Mais le rapport onusien ne s'arrête pas là. Selon les observateurs, le 10 juin dernier, des soldats de Tsahal ont été repérés remettant deux paquets à des membres de l'opposition syrienne, du côté israélien du plateau du Golan.

Le 27 octobre, une réunion entre des soldats israéliens et des dirigeants de l'opposition syrienne s'est tenue à environ 3 kilomètres du village Yonatan, en territoire israélien. Les observateurs affirment avoir vu des soldats israéliens ouvrir la clôture et laisser passer deux personnes en Israël, qui n’étaient pas blessées.

Ces événements sont d'un intérêt particulier pour l'ONU depuis qu'un camp de quelques 70 tentes a été monté à 300 mètres de la frontière israélienne.

Selon la FNUOD, ce camp abrite les familles de déserteurs de l'armée régulière de Bachar al-Assad. Damas a par ailleurs envoyé à l’ONU une lettre de plainte en septembre dernier, affirmant que ce camp était une base de "terroristes armés qui servait d'étape avant de traverser la frontière en Israël".

L'armée a donc averti que si l'ONU n'évacuait pas ce camp, il serait considéré comme une cible légitime.

1 Commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte
  • gerardnium
    07 Décembre 2014 - 14:25

    Tsahal fait ce genre de choses que sur ordre de l'echelon politique, donc BIBI qui encore une fois agit de façon incompréhensible et surtout contre productive pour Israël. Il est temps qu'il arrête de faire de la politique.Les israeliens dont moi même se chargerons au prochaines elections de le remplacer .


    Signaler