Quantcast i24NEWS - Depuis le début de l'année, l'Iran exécute "plus de 3 personnes par jour"

Depuis le début de l'année, l'Iran exécute "plus de 3 personnes par jour"

Pendaison publique de cinq personnes dans la ville iranienne de Mashhad
AFP
L'ONG tire la sonnette d'alarme et dénonce "l'appareil d'Etat qui commet des meurtres à grande échelle"

L’ONG Amnesty International a dénoncé jeudi ce qu’elle a qualifié de "frénésie d’exécutions" en Iran où selon elle près de 700 personnes condamnées à la peine capitale ont été exécutées depuis le début de l’année. Pour Amnesty, "cela revient à exécuter plus de trois personnes par jour". 

L’organisation de défense des droits de l’Homme basée à Londres croit savoir que "les autorités iraniennes ont exécuté 694 personnes entre le 1er janvier et le 15 juillet 2015", un nombre sans précédent dans le pays.

"A ce rythme choquant, l’Iran va dépasser le nombre des exécutions recensées dans le pays" pour toute l’année 2014.

Ce pic, a indiqué Saïd Boumedouha, adjoint pour le programme d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, "brosse un tableau sinistre de l’appareil de l’Etat qui commet des meurtres à grande échelle".

Pour sa part, Human Rights Watch, une ONG de défense des droits de l’Homme basée à New York, a accusé l’Arabie saoudite de mener une "campagne de mort" en décapitant plus de 100 personnes durant les six premiers mois 2015, un chiffre qui dépasse la totalité des exécutions enregistrées en 2014.

Des "tribunaux pas indépendants et manquant d’impartialité"

Mais à l’opposé de l’Arabie saoudite, la République islamique d’Iran "n’a même pas observé une pause (dans les exécutions) durant le mois sacré du jeûne musulman de ramadan", où au moins quatre personnes ont été exécutées, selon Amnesty International.

Cette organisation déplore qu’en Iran, les peines de mort sont prononcées par des "tribunaux qui ne sont pas indépendants et manquent d’impartialité".

"Les autorités iraniennes doivent avoir honte d’exécuter des centaines de personnes sans tenir compte de toute procédure légale à la base", a indiqué Saïd Boumedouha.

Amnesty International affirme que les raisons de la hausse des exécutions en Iran en 2015 ne sont pas claires, mais la majorité des condamnés l’ont été pour des affaires de drogue.

(AFP)

Commentaires

(5)

Et c'est avec ce pays que les grandes puissances font un accord-business. Il y a bien longtemps que l'hypocrisie ne tue plus les hommes politiques ... seules leurs décisions font des victimes.

Et c'est avec ces barbares qui tuent leurs propres frères que les Nations se mettent à genou pour essayer de réaliser des affaires, à commencer par la France, .... Fasse le Seigneur que le retour du Boomerang ne tarde pas trop longtemps pour les frapper en pleine gueule. Quelle déchéance pour l'Humanité, et c'est des sans culottes qui gouvernent le Monde

C'est pas vrai...tous des menteurs...l'Iran est propre, dans sa vie politique comme dans son nucléaire. Aucune intention belliqueuse envers personne et ces exécutions, ce sont des suicides!!! Au fait ils pourraient fournir la vaseline car la ça commence à dérouiller!!!

Attendez de voir combien ils vont (essayer d') en exécuter quand ils auront la bombe

Les nouveaux amis de kerry et Fabius ... Comme dit Obama, il n'y a pas d'amis idéal, juste les amis que l'on mérite...

8Article précédentL'Espagne mobilisée pour retrouver ses trois journalistes disparus en Syrie
8Article suivantIsraël offre des hélicoptères de combat à la Jordanie