Moyen-Orient

Un dessin envoyé au concours iranien de caricatures négationnistes en 2015
Israël exhorte l'ONU à condamner fermement le concours et dénonce "un acte antisémite"

L'Iran a annoncé qu'il allait organisait une nouvelle édition du concours de caricatures niant la Shoah, deux semaines avant les célébrations de la Journée de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité.

Le concours, organisé par la ville de Téhéran, appelle les caricaturistes du monde entier à envoyer des œuvres satiriques, niant la Shoah.

Selon les organisateurs, le but du concours est de mettre en évidence le "deux poids deux mesures" dans le monde, en référence au soutien du droit de caricaturer le prophète musulman Mahomet, dont la représentation est interdite dans l'islam.

La compétition, qui se tiendra en juin 2016, devrait attirer les dessins d'artistes de 50 pays, a indiqué en l'agence de presse officielle iranienne le mois dernier.

Le prix du concours passera par ailleurs de 11.000 euros à 46.000 euros

L'année dernière 839 "œuvres" avaient été envoyés aux organisteurs du concours. Environ 200 de ces caricatures avaient été exposées dans un musée de Téhéran.

Contrairement aux concours précédents, celui-ci revêt une importance particulière, en raison du fait qu'il est organisé par les autorités officielles de la capitale iranienne, et qu'un accent notable mis sur l'international.

Le président du parlement israélien Yuli Edelstein a exhorté mercredi le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon à dénoncer le concours organisé par Téhéran.

Dans une lettre, Edelstein a déclaré que "les mots ne suffisent pas pour décrire la révulsion et la protestation de l'Etat d'Israël et de beaucoup de gens dans le monde devant la preuve récurrente que l'Iran continue sa politique de négation de l'Holocauste".

La semaine dernière l'ambassadeur d'Israël à l'ONU Danny Danon avait lui aussi contacté Ban Ki-moon, et exigé une condamnation officielle du concours.

Danon a écrit dans une lettre que la tenue de l'événement est un acte antisémite qui exprime "le véritable mal", et que le négationnisme est l'expression la plus forte de l'antisémitisme, car elle donne une légitimité à l'assassinat des six millions de Juifs.

"Alors que le monde va se souvenir des atrocités de l'Holocauste qui sont encore frais dans notre mémoire collective, un Etat membre de l'ONU accueillera un concours qui profane la mémoire des 6 millions de Juifs assassinés dans la Shoah", a-t-il écrit.

"Les Nations Unies doivent résolument se lever contre cette haine et condamner sévèrement cet acte odieux", a-t-il poursuivi.

twitter

En 2006, le journal iranien Hamshahri avait déjà lancé un concours de caricatures de l'Holocauste pour dénoncer ce qu'il considérait comme une "hypocrisie occidentale" au sujet de la liberté d'expression.

Dénoncé par Israël et les organisations juives, ce concours était une riposte à la publication par le journal danois Jyllands-Posten (puis, notamment, par Charlie Hebdo) de caricatures représentant Mahomet.

4 Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte