Israël

La tour solaire Ashalim en construction dans le désert du Neguev en Israël, le 26 mai 2016
D’ici 2020, le gouvernement espère produire 10 % de l’électricité israélienne grâce à l’énergie renouvelable

L'Autorité des services publics a annoncé lundi qu'elle est sur le point d’émettre plus de 1.000 mégawatt d'électricité dans le cadre des nouveaux objectifs fixés par le gouvernement, a rapporté lundi soir le JPost.

D’ici 2020, le gouvernement espère produire 10 % de l’électricité israélienne grâce à l’énergie renouvelable pour atteindre 20% dans le secteur de l’économie d’énergie. Actuellement, 75 % de la production électrique provient du charbon, 14% des produits du pétrole et 11% du gaz naturel.

"Ce sont d'excellentes nouvelles pour le secteur de l'énergie en Israël et le processus devrait s'accélérer dans un court laps de temps. Le volume d'énergie renouvelable qui sera produit, et qui ne représente que 2 % aujourd'hui, est en parfaite conformité avec les objectifs du gouvernement", a déclaré le directeur général Assaf Eilat.

Pour la première fois en Israël, les développeurs solaires seront en compétition pour des tarifs proposés sur la base de leurs propres propositions plutôt qu’à partir de tarif de rachat prédéterminé. Le processus d’offres permettra la transparence et l'efficacité, tout en ayant pour objectif de minimiser le coût de l'électricité pour les ménages.

"Les nouveaux quotas ouvrent la voie vers un avenir rempli d'énergie renouvelable", a déclaré le ministre de l'Infrastructure, de l'Énergie et de l'Eau Youval Steinitz.

Les installations de basse et haute tension devront être achevées dans les 18 mois, et celle d’extra-haute tension dans les 36 mois.

Les installations peuvent être construites sans l'obtention de licences et sans que soit déterminées les étapes de liaison avant l'exploitation commerciale du projet.

Les soumissionnaires devront toutefois fournir une garantie de 20 $ par kilowatt au stade de la proposition du projet et de 70 $ par kilowatt dans la phase de réalisation. Ils devront également présenter une étude sur la faisabilité de la connexion au réseau pour les projets de très haute tension.

La procédure concurrentielle aura lieu pendant une période d'un an, dont la première phase devrait débuter en janvier 2017.

Dorit Banet, directeur général de l'Initiative pour l'énergie renouvelable Eilat-Eilot, qui a qualifié cette décision "d’étape importante" vers l'exploitation du potentiel d'Israël, a déclaré que "l'énergie solaire peut atteindre jusque 60 % de la consommation totale de l’énergie de la nation".

"Nous attendons tous, après trois années de baisse du marché solaire, de nous lancer vers un nouveau chemin de l’énergie, qui sera plus propre et plus économique que toute autre solution existante dans le pays", a déclaré Banet.

Eitan Parness, directeur général de l'Association de l'énergie verte d'Israël, a également salué la décision de la compagnie israélienne d'électricité, soulignant "sa portée et son ampleur sans précédent ".

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte