Israël

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, lors d'une conférence de presse le 2 septembre 2016 à Bari en Italie
Six clubs des implantations israéliennes évoluent dans différentes divisions du championnat israélien

Le président de la Fifa Gianni Infantino a indiqué vendredi qu'il se rendrait en Israël et en Cisjordanie "quand il y aura des progrès" alors que la Fédération palestinienne de football presse l'instance d'agir contre les clubs des implantations israéliennes.

"Je prévois de me rendre dans la région quand cela pourra avoir un impact et quand il y aura des progrès", a déclaré Infantino à la presse, à l'issue d'une réunion de son instance à Zurich.

Six clubs des implantations israéliennes évoluent dans différentes divisions du championnat israélien.

Le président de la Fédération palestinienne, Jibril Rajoub, a demandé à la Fifa d'interdire à ces clubs d'évoluer ou de les relocaliser dans les limites des frontières reconnues d'Israël.

La question a été abordée lors du Conseil de la Fifa mais le président de la commission sur Israël et la Cisjordanie, le Sud-Africain Tokyo Sexwale n'a pu présenter son rapport final sur la question et a juste présenté un point d'étape.

"Une réunion de la commission est prévue en novembre", a expliqué Sexwale à la presse.

"On demande aux deux parties de venir à cette réunion en novembre avec un esprit ouvert, constructif pour trouver une solution pour le football", a ajouté Infantino.

"On est là pour essayer de trouver des solutions pour le sport. On n'est pas un organe politique, on n'est pas là pour régler des problèmes politiques. Il y a des progrès qui ont été faits, il y a la situation de ces six clubs qui est ouverte, on laisse travailler la commission", a-t-il ajouté.

Environ 400.000 Israéliens vivent aujourd’hui en Cisjordanie, dans laquelle jouent six clubs des 3e, 4e et 5e divisions israéliennes, considérées comme semi-professionnelles.

La Fédération palestinienne avait mené une retentissante campagne en mai 2015 au congrès de la Fifa pour obtenir la suspension de la Fédération israélienne. La Fifa avait finalement créé une commission censée se pencher sur la question des implantations et sur la liberté de mouvement des joueurs palestiniens, butant sur le système d'autorisation des Israéliens, instauré dans le cadre de mesures sécuritaires.

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte