Israël

Un policier fouille un Palestinien à la porte Damascus, une des principales entrée pour accéder à la vieille ville de Jérusalem, le 11 octobre 2016
Ces adolescents sont accusés d'avoir lancé des pierres et des bouteilles à plusieurs reprises

La police israélienne a annoncé lundi avoir arrêté dix mineurs palestiniens âgés de 15 à 17 ans accusés d'avoir jeté des pierres et des bouteilles du haut du toit de leur école dans la vieille ville de Jérusalem.

Ces adolescents sont accusés d'avoir lancé des pierres et des bouteilles à plusieurs reprises ces dernières semaines en direction de passants, de touristes et des forces de sécurité circulant en contre-bas, a ajouté la police dans un communiqué.

Le directeur de l'établissement a été interrogé par la police dans le cadre de l'enquête puis libéré, selon la même source.

Ces arrestations sont intervenues alors que l'armée et la police israéliennes sont en état d'alerte de crainte d'attentats à l'occasion de la célébration de la fête juive de Souccot, qui a débuté dimanche soir et doit se prolonger pendant une semaine.

Un bouclage de la Cisjordanie a été imposé jusqu'à lundi minuit.

A l'occasion de Souccot (fête des Cabanes ou des Tabernacles), les Juifs vont prier par dizaines de milliers au mur des Lamentations dans la Vieille ville à Jérusalem.

L'afflux de fidèles juifs renforce chez les Palestiniens le soupçon que les Israéliens ne finissent par autoriser les Juifs à y prier, ce qui leur est interdit actuellement.

(Avec Agences)

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte