Quantcast i24NEWS - Benyamin Netanyahou cherche à mettre fin à l'industrie des options binaires

Benyamin Netanyahou cherche à mettre fin à l'industrie des options binaires

Industrie des options binaires
AFP
La majorité des victimes de ces entreprises frauduleuses vivent à l'étranger

Dans un communiqué publié en exclusivité par le Times of Israel, le bureau du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a appelé vendredi à une interdiction mondiale de l'industrie des options binaires, qui pendant des années a favorisé l'arnaque d'un grand nombre de victimes dans le monde en leur usurpant d'importantes sommes d'argent.

Le cabinet du Premier ministre a condamné les pratiques "peu scrupuleuses" de cette industrie et a appelé les pays du monde entier à l'interdire. La déclaration ne précise toutefois pas si Israël va prendre des mesures contre l'industrie des options binaires et quelles seraient ces mesures le cas échéant.

Dans un reportage publié au mois de mars dernier, le Times of Israel révélait que la majeure partie de cette industrie, qui emploie des milliers de personnes - dont de nombreux jeunes, notamment des immigrants - représentent une forme de vol.

Prenant contact avec des clients naïfs en se présentant comme des entreprises responsables et en leur proposant la possibilité de gagner de l'argent en échangeant des options sur les matières premières, les entreprises frauduleuses dans cette industrie se sont fait des centaines de millions de dollars, selon le Times of Israel.

Le communiqué rappelle donc que les options binaires sont beaucoup plus insidieuses que les jeux d'argent en ligne, parce qu'un joueur sait qu'il prend de grands risques, tandis que dans le cas des options binaires, les formes d'investissements présentées aux clients sont toujours malhonnêtes.

Le document explique que "quand quelqu'un entre dans un casino, il connait le jeu qu'il choisit et ses risques. Or trop souvent, des gens innocents perdent leurs économies quand ils sont attirés dans les offres liées au commerce des options binaires, sans être informés des risques financiers auxquels ils sont exposés".

Les entreprises frauduleuses se nourrissent de clients souhaitant s'enrichir rapidement en les attirant à l'aide d'annonces alléchantes en ligne. Ils sont généralement sollicités par des courriels et via des appels téléphoniques. Grâce à plusieurs ruses, les clients sont convaincus de placer leur argent sur un pari pour savoir si la valeur d'un produit va augmenter ou diminuer.

Une minorité des victimes de ces entreprises frauduleuses sont des Israéliens. La majorité de ses victimes vivent à l'étranger.

Publié par le directeur général du bureau du Premier ministre, Eli Groner, le communiqué souligne que l'Autorité israélienne des valeurs mobilières a interdit à toutes les entreprises israéliennes d'options binaires de cibler des Israéliens.

Cette décision a été prise, "parce que s'en prendre à des innocents qui ne sont pas conscients des risques qu'ils prennent est une pratique sans scrupules", a déclaré Groner.

Il est également indiqué que les autorités israéliennes "n'ont aucun contrôle sur ce qui se passe dans d'autres pays", mais appellent ces autres pays à suivre l'exemple de l’Etat hébreu "en interdisant catégoriquement les options binaires".

Les régulateurs israéliens ont été déraisonnablement laxistes dans la lutte contre la fraude, qui existe depuis plusieurs années. L'autorité israélienne des Valeurs mobilières avait indiqué en mars dernier qu'elle allait enfin interdire les options binaires, mais pas les entreprises elles-mêmes.

Dans le domaine du commerce en ligne, les fraudeurs israéliens ont déjà terni la réputation du pays à l'étranger avec des escroqueries telles que la vente agressive de produits de la mer Morte excessivement chers dans les centres commerciaux.

Commentaires

(0)
8Article précédentIsraël marque les 30 jours de la mort de Shimon Peres
8Article suivantCisjordanie: heurts entre forces de sécurité palestiniennes et opposants d'Abbas