Israël

Vue aérienne sur les feux à proximité de Modi'in
Des éléments laisseraient penser que certains incendies qui ravagent le pays sont d'origine criminelle

SUIVRE LE LIVEBLOG CONSACRES AUX INCENDIES ►► Israël/Incendies: des quartiers entiers de Haïfa évacués

Au troisième jour des incendies qui ravagent Israël, des dizaines de pompiers tentaient jeudi matin d'arrêter les feux, renforcés par des vents forts, qui progressent dans les montagnes de Jérusalem, alors que selon la police, des éléments laisseraient penser que certains incendies qui ravagent le pays sont d'origine criminelle.

En tout, 220 foyers ont été recensés dans tout le pays. 305 combattants du feu, issus de 68 équipes de pompiers et 10 avions sont mobilisés, en attendant les renforts des avions bombardiers d'eau qui doivent arriver de Croatie, de Grèce, de Russie ou encore d'Italie.

En raison des flammes à proximité, la route 443 vers Jérusalem a été bloquée à la circulation pendant environ une heure à l'intersection Shilat.

Il a été demandé aux résidents de la région de Modi’in de s'enfermer chez eux en raison des incendies.

Les pompiers ont combattu les flammes géantes toute la nuit dans la forêt avant d'empêcher qu'elles ne se propagent vers la localité de Neve Ilan, l'autoroute 1 qui relie Jérusalem et Tel Aviv, ou encore des installations de la compagnie d'électricité.

Dans la matinée, d'autres foyers se sont déclarés près du kibboutz Harel, dans la région de Beit Shemesh (centre). Les pompiers sur place, ont été rejoints par d'autres équipes de secours.

Screenshot courtesy Israel Police Foreign Spokesperson

Six équipes de pompiers et deux hélicoptères ont été envoyés vers les feux qui se rapprochent du checkpoint de Maccabim sur la route 443.

Les pompiers ont également autorisé 60 familles de la localité de Talmon, évacuées pendant la nuit, à retourner chez eux.

Les services météorologiques israéliens prévoient des vents forts venant de l'est dans tout le pays, et la sécheresse qui fait rage dans la région pourrait encore davantage compliquer la tâche des combattants du feu.

Incendie criminel?

Mercredi, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a déclaré que des éléments laissent penser que certains incendies qui ravagent le pays depuis deux jours sont d'origine criminelle.

"Il y a des preuves d'incendie criminel", a déclaré Netanyahou alors qu'il visitait le centre de contrôle des incendies près de Zichron Ya'acov, où il a été informé des efforts continus pour étouffer les 220 foyers recensés, par le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan et le chef de la police Roni Alsheich.

"Notre premier objectif est de sauver des vies et je demande aux résidents de faire exactement ce que les autorités leur demandent. Notre deuxième objectif est d'éteindre les feux ", a déclaré Netanyahou aux journalistes. Il n'a toutefois pas donné de détails supplémentaires sur les présomptions d'incendie criminel.

Naseeb Safadi/ i24news

Un combattant du feu de Jérusalem a déclaré à la radio de l'armée que deux incendies dans la région de la capitale avaient probablement été causés par négligence et qu'ils n'étaient pas délibérés. Cependant, des incendies dans d'autres régions du pays ont peut-être été provoqués délibérément, a-t-il ajouté.

Au cours des dernières 36 heures, les équipes de lutte contre les incendies sont engagés dans un combat acharné contre les feux qui ont été largement alimentés par le temps sec et les vents violents, malgré les avions bombardiers d'eau supplémentaires qui doivent venir de Grèce, de Croatie, de Russie ou encore d’Italie.

Mercredi, les pompiers ont combattu un grand incendie dans les collines de Jérusalem, qui a obligé les habitants du village de Nataf, à l'ouest de la capitale, d'évacuer leurs maisons.

2 Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte