Israël

Le supertanker américain lors de sa première mission sur les collines proches de Jérusalem, samedi 26 novembre
Selon l'Autorité israélienne de la Nature et des Parcs, plus de 13.000 hectares de forêts ont brûlé

Le supertanker américain, considéré comme le plus grand avion de lutte contre les incendies au monde, a entamé sa première mission en Israël samedi afin de maîtriser les feux de forêt qui font rage dans le pays depuis mardi.

Ce boing 747, capable de déverser 70 tonnes d’eau et de liquide retardant, soit sept fois plus que les avions classiques, a été envoyé en direction des collines proches de Jérusalem, et a survolé la région de Nataf, ravagée par les feux.

Le supertanker avait déjà été sollicité par l'Etat hébreu en 2010 contre un incendie de forêt qui avait ravagé le massif du Carmel, près de Haïfa, et causé la mort de 44 personnes. Cependant, l'avion avait été amené en Israël trop tard, et n'avait pas été utilisé.

En tout, vingt et un avions israéliens et étrangers (turcs, grecs, croates, russes, français, canadiens, espagnols, et azerbaïdjanais) ont continué samedi à déverser des tonnes d'eau au-dessus des différents sites touchés.

Dans l'après-midi, cette intervention massive a permis de maîtriser l'incendie à Nataf, dont les habitants ont été autorisés par les autorités à revenir chez eux, a annoncé la porte-parole de la police.

Les autorités israéliennes soupçonnent qu'une partie de ces feux sont d'origine criminelle et pourraient être liés au conflit israélo-palestinien.

Samedi après-midi, 23 personnes, parmi les trente arrêtées depuis mardi, étaient toujours en garde à vue suspectées d'incendie criminel ou d'incitation à l'incendie, a annoncé la police.

Cependant, les Palestiniens eux-mêmes sont venus à la rescousse, envoyant 41 pompiers et huit camions pour combattre les flammes.

Troisième ville d'Israël, Haïfa avait été le théâtre jeudi d'évacuations massives de dizaines de milliers de personnes fuyant des murs de flammes de plusieurs mètres.

Samedi quelque 200 familles de la ville étaient sans abris, alors que l'incendie semblait maîtrisé, selon la municipalité.

L'Autorité israélienne de la Nature et des Parcs a estimé dans un communiqué que plus de 13.000 hectares de forêts et de buissons ont brûlé ces derniers jours en Israël et en Cisjordanie, soit une surface sinistrée 30% plus étendue que lors du précédent grand incendie ayant touché la région du Carmel.

Lors des incendies de ces derniers jours, quelque 700 maisons ont été endommagées ou détruites, selon les premières estimations des autorités citées par les médias.

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte