Israël

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou
59% des Israéliens estiment que le PM connaissait les liens entre son avocat et le constructeur ThyssenKrupp

59% des Israéliens estiment que le Premier ministre Benyamin Netanyahou était au courant des liens entre son avocat personnel David Shimron et le constructeur de sous-marins allemand ThyssenKrupp, au moment où l'Etat hébreu a fait l'acquisition de trois appareils pour sa force marine, révèle dimanche un sondage de la chaîne Aroutz 2.

David Shimron est également le représentant en Israël de l'homme d'affaires israélien Miki Ganor, agent du groupe allemand ThyssenKrupp Marine Systems qui doit construire ces sous-marins.

Cette affaire, qui a fait les gros titres la semaine dernière, a été alimentée suite à des accusations lancées contre le Premier ministre, selon lesquelles il aurait influencé l'achat des sous-marins par le gouvernement auprès du contructeur allemand.

Mais Netanyahou a assuré ne pas savoir que Me Shimron était en relation avec la transaction et défendu l'acquisition par son pays de trois sous-marins allemands, alors que son avocat est au cœur d'une polémique sur cette transaction.

"Le principe qui me guide est clair: Israël doit être capable de se défendre contre tout ennemi et dans tous les domaines (...) La sécurité d'Israël nécessite l'acquisition de sous-marins. Il s'agit de systèmes d'armes stratégiques qui assurent l'avenir et l'existence même de l'Etat d'Israël pour les prochaines décennies", a-t-il fait savoir.

Mais selon le sondage d'Aroutz 2, 47% des personnes interrogées estiment que Netanyahou ne songeait pas à la sécurité d'Israël au moment de l'achat des sous-marins, contre 36% qui croient le Premier ministre.

Mercredi, le procureur général d'Israël Avichai Mandelblit a ordonné une enquête de la police sur une affaire connexe : les allégations selon lesquelles Shimron aurait utilisé ses liens avec Netanyahou en 2014 pour promouvoir l'achat de navires auprès de ThyssenKrupp, visant à protéger les champs gaziers méditerranéens d'Israël.

Mais Netanyahou n'est pas visé par cette enquête.

Le procureur Yaakov Weinroth a critiqué le traitement médiatique de cette affaire dans une interview à Aroutz 2, expliquant que de nombreux médias ont confondu l'affaire des sous-marins à l'achat de navires de défense de champs gaziers de 2014.

Malgré la défiance des Israéliens, ces-derniers estiment toujours, selon le même sondage, que Netanyahou est le leader politique le plus à-même d'être Premier ministre. Netanyahou reçoit l'approbation de 29% des personnes interrogées, devant le leader du parti centriste Yesh Atid, Yaïr Lapid (16%), le chef de l'opposition Yitzhak Herzog et le ministre de la Défense Avigdor (7% chacun), les anciens généraux Gabi Ashkenazi et Moshe Yaalon (6%). Le ministre de l'éducation Naftali Bennett arrive en dernière position (4%).

2 Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte