Israël

Soldats israéliens sur le plateau du Golan scrutant une localité syrienne
Israël, officiellement toujours en état de guerre avec la Syrie, s'emploie à rester à l'écart du conflit

Plusieurs alertes aux roquettes ont retenti mardi dans des localités israéliennes du plateau du Golan, près de l'endroit où l'armée de l'air israélienne a frappé en représailles dimanche une cible de l'État islamique en Syrie.

Les résidents de la région ont rapporté avoir entendu au moins un impact, cependant l'armée israélienne a indiqué qu'il s'agissait de fausses alertes.

Plus tôt cette semaine, l'armée de l'air israélienne a mené un raid contre des infrastructures de l'État islamique à la frontière avec la Syrie, en représailles à une attaque menée la veille par le groupe terroriste.

Les avions israéliens ont visé un bâtiment abandonné de l'ONU qui avait servi de base dimanche pour l'attaque des djihadistes, dont quatre avaient ensuite été tués.

Les soldats israéliens avaient essuyé dimanche des tirs d'armes automatiques et d'obus de mortier de membres de la Brigade des martyrs de Yarmouk, selon un porte-parole militaire.

Aucun des soldats n'a été blessé.

L'armée a ouvert une enquête pour déterminer si les tirs visaient intentionnellement les soldats israéliens ou s'il s'agit d'un débordement de la guerre civile syrienne.

Israël, officiellement toujours en état de guerre avec la Syrie, s'emploie à rester à l'écart du conflit qui fait rage chez son voisin, mais tient le régime de Bachar al-Assad pour responsable de toute agression venant de son territoire.

Soyez le premier à poster un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte