Israël

Le président israélien Reuven Rivlin lors de son discours à l'Institut d'études de sécurité nationale (INSS) le 18/1/2016
Officiellement, le texte s'appliquerait à toutes les religions

Le président israélien Reuven Rivlin a exprimé mardi son opposition à un projet de loi controversé qui reviendrait à interdire aux mosquées d'employer des haut-parleurs pour l'appel à la prière tôt le matin et tard le soir.

Le texte, qui a suscité l'émoi parmi les musulmans, devrait être soumis en première lecture mercredi au Parlement. M. Rivlin est la plus haute personnalité politique israélienne à ce jour à se prononcer contre la proposition soutenue par une partie de la droite à laquelle il appartient, et par le Premier ministre Benyamin Netanyahou.

M. Rivlin a rencontré mardi des responsables juifs et musulmans pour essayer de "surmonter les différences sur la question des muezzins" selon la présidence.

"J'ai pensé que, peut-être, une telle rencontre pourrait avoir un effet sur le grand public et qu'il serait dommage de voir passer une loi qui toucherait à la question de la liberté de culte d'un groupe en particulier", a dit M. Rivlin selon la présidence.

M. Rivlin juge le projet inutile et pense que les lois existantes suffisent, a affirmé un responsable à la présidence, s'exprimant sous le couvert de l'anonymat pour expliciter le propos de M. Rivlin, dont le rôle est surtout honorifique et moral.

"Le président croit que la législation existante contre le bruit, ainsi que le dialogue entre les différentes communautés religieuses en Israël sont à même de résoudre les problèmes", a dit une porte-parole, Naomi Toledano Kandel.

Les promoteurs de la loi invoquent la nuisance causée par l'amplification de l'appel à la prière. Ils font aussi valoir que les haut-parleurs servent dans certains cas à diffuser des messages de haine.

Les détracteurs du texte vont jusqu'à le qualifier de raciste. Ils soulignent que des lois existent déjà contre les nuisances sonores.

Officiellement, le texte s'appliquerait à toutes les religions.

Dans la dernière version connue, le texte interdirait l'usage de haut-parleurs par des établissements religieux entre 23H00 et 7H00 du matin. Cela affecterait l'appel musulman à la prière avant l'aube.

(avec agence)

5 Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte