Israël

Sara Netanyahu assiste à un discours de son mari à Washington, en 2014.
L'épouse du PM israélien va être interrogée par la police, suite à l'apparition de nouveaux témoignages

Sara Netanyahou n'a en toujours pas fini avec la justice. L'épouse du Premier ministre israélien va être interrogée jeudi par la police pour répondre à des soupçons de détournement de fonds, a rapporté jeudi la radio israélienne.

L'ancien directeur adjoint des opérations au bureau du Premier ministre, Ezra Saidoff a également été convoqué.

Ils doivent être confrontés à de nouveaux témoins lors de l'interrogatoire.

En mai, la police israélienne avait recommandé l'accusation de Mme Netanyahou pour abus de biens sociaux présumé, suite aux allégations selon lesquelles elle a utilisé l'argent des contribuables pour ses dépenses personnelles.

En décembre dernier, Sara Netanyahou a été interrogée par la police pendant cinq heures suite à des soupçons d'irrégularités dans le fonctionnement des maisons du Premier ministre à Jérusalem et à Césarée.

Selon les accusations, la femme du Premier ministre aurait pioché dans les caisses publiques pour payer un électricien qui a fait des travaux dans la villa de la famille Netanyahou à Césarée, pour l'achat de meubles de jardin ou encore pour couvrir les dépenses relatives aux soins de son père.

De nouvelles preuves sont apparues suite au témoignage fourni à l'unité anti-corruption Lahav de la police par Menny Naftali, un ancien gardien à la résidence du Premier ministre.

En mai dernier, celui-ci a reçu 120.000 shekels (29.400 euros) de dommages-intérêts après avoir poursuivi les Netanyahou pour mauvais traitement et rupture abusive de contrat.

2 Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Connectez-vous ou créez un compte