Quantcast

B. De La Villardière s'explique sur i24news sur le reportage d'Enquête exclusive

President-elect Donald Trump's pick for ambassador to Israel -- backs moving the US embassy to Jerusalem
MARCO LONGARI (AFP/File)
Parmi les clichés dénoncés sur les réseaux sociaux figurait une présentation ambiguë de l'histoire

Dimanche 18 décembre, la chaîne française M6 diffusait un nouveau reportage sur Jérusalem qui est venu alimenter la défiance chez les Juifs de France autant qu'il a provoqué de nombreuses réactions d'indignation.


"Enquête exclusive" sur Jérusalem: Bernard de... by i24news-fr

Une manifestation devant les locaux de M6, qui a réuni 600 personnes, a d'ailleurs été organisée à Paris le 22 décembre à l'appel d'un Collectif d'urgence, réunissant une vingtaine d'organisations juives et chrétiennes, dont l'organisation Europe Israël.

Parmi les clichés dénoncés sur les réseaux sociaux figurait une présentation ambiguë de l'histoire au cours de laquelle les différentes forces arabes de la région auraient uniquement subi la succession de conflits, sans jamais avoir pris l'initiative des combats.

Face aux critiques, le présentateur Bernard De La Villardière, s'est défendu de parti-pris sur sa page Facebook, et a affirmé avoir voulu "s'en prendre aux extrémistes des deux camps".

Il a répondu aux questions de Jean-Charles Banoun sur i24news, face à Michael Bar Zvi, professeur de philosophie politique de l'université de Tel-Aviv, suite à la diffusion du reportage "Jérusalem, quand la ville sainte se déchire".

"On essaie toujours d'être le plus impartial possible même si on sait que sur le conflit israélo-palestinien, c'est extrêmement difficile parce qu'il y a une hypersensibilité de part et d'autre sur les mots que vous employez et sur les choix que vous faites sur le plan éditorial", a expliqué Bernard De La Villardière, défendant sa connaissance du sujet et du conflit dans une région où il s'est déjà rendu à plusieurs reprises.

Le professeur Michael Bar Zvi a toutefois fait remarquer que du point de vue du "travail", il s'agissait d'un documentaire "entièrement à charge".

"Ce documentaire est truffé d'inexactitudes, à la fois sur le plan factuel, sur le plan historique, sur le plan géopolitique de même que la sémantique adoptée est uniquement la sémantique pro-palestinienne. Au-delà de cela, il y a également des choix éditoriaux qui sont tout à fait discutables", a-t-il argumenté.

"Le travail de recherche n'a pas été fait de façon sérieuse, parce qu'il y a des erreurs factuelles gravissimes, et sur un sujet aussi complexe il faut être extrêmement précis. Quand on se trompe sur des chiffres, quand on se trompe sur des dates et quand on se trompe sur des faits historiques qui sont avérés, après on a des difficultés à défendre son travail", a insisté l'universitaire.

Le présentateur de M6 s'est défendu en expliquant qu'il comprenait "qu'en ce moment les opinions publiques sont extrêmement crispées sur cette question", estimant qu'il avait "fait son travail" et accusant le professeur Michael Bar Zvi d'avoir "un parti-pris".

"On sait bien que ce conflit a produit des guerres. C'est pour montrer la dimension de ce conflit qui est structurant de pas mal de choses qui se passent aujourd'hui sur la planète (que nous avons fait ce travail)", a déclaré Bernard De La Villardière au sujet de son reportage.

Quelques jours après la diffusion de l'émission, les réactions politiques n'avaient pas tardé, notamment avec une tribune publiée par le député des français de l'étranger, Meyer Habib, qui déclarait que "les juifs sont systématiquement présentés dans le reportage comme des "colons", sur leur terre, alors que la présence juive à Jérusalem est plurimillénaire et que depuis le premier recensement de 1844, ils ont toujours été majoritaires dans la ville trois fois sainte".

Commentaires

(8)
Riton 14

De laVillardiere a une vision du problème tendancieuse avec un parti pris évident pro palestinien. Tout dans son "reportage "était fait pour accuser les israéliens de ne pas vouloir la paix LES dates, LES noms etc Tout était faux IL devrait y avoir un droit de réponse sur M6 pour clore ce procès Malheureusement le mal est fait et c'est une pierre de plus dans les medias français contre ISRAËL

Il a fait un précédent reportage sur les Musulmans français, dans lequel il a été "bousculé" verbalement par des jeunes à Sevran. Comme il fait un double amalgame, il pense, premièrement que tous les Musulmans sont violents, et qu'il est en danger face à eux. Il espère donc rentrer dans leurs bonnes grâce s'il se montre pro-Palestinien, et anti-Israélien. D'où le reportage dont il est question ici. L'autre amalgame, c'est qu'il croit que tous les Musulmans sont anti-Juifs et que tous les Juifs sont anti-Musulmans. Deuxième grossière erreur. Au final, en essayant de se faire bien voir par une communauté en critiquant l'autre, il n'a fait que démontrer son total amateurisme et aussi, son racisme ordinaire (même s'il n'en est pas conscient).

N'oublions surtout pas que nous sommes dans un Pays ou le Sport National est la '" ,Collaboration " Donc aucune surprise à avoir

M. De la Villiardere vou êtes un Fiéfé menteur et Tronqueur de l'Histoire..Vous le Faites sciemment et vous savez quel message vous voulez faire passer..Alors auez au moins l'Honnêteté d'être responsable de vos propos..Mais à ce Stade ce n'est plus de la méconnaissance mais Bien un parti Pris..Parceque j'ai la politesse de ne pas vous prendre pour un Ignorant..Non,Vous savez tres bien votre direction et vous Même ce vous Faites!!Alors assumez!!!Je ne vous Salue pas!!!

glouni

Je n'ai pas visionné le reportage mais cela ne me semble pas utile après avoir vu le débat organisé par I24news et entendu les propos dégoûtants de Monsieur de la Ville d'hier je n'ai pas envie de le voir. Je suis Très remontée contre lui et contre M6 CAR ce sont les mensonges sur les Juifs et sur Israël qui encouragent l'antisémitisme. Personnellement, j'ai trouvé que Monsieur Bar Zvi est resté très courtois et patient (Bravo car c'était très difficile) afin de ne pas tomber dans les pièges tendus par l'autre individu. Pourquoi la France a-t'elle changé son fusils d'épaule ? Le gouvernement français sait très bien que dans le contexte actuel tout incitation à la haine d'Israël injustifiée bien entendu, conduit à des actes d'antisémitisme. A la rigueur j’en veux encore davantage au directeur des programmes de M6 et des programmes audiovisuels qui ont accepté qu'un tel reportage soit diffusé. Quant à Monsieur de la Villa d'hier, je l'aurais insulté POLIMENT.

Ce type que je considérais comme un grand journaliste m'a profondément déçu . Lui aussi a accepté de prendre sa soupe au Quai d'Orsay. Triste...

il ne s'est pas expliqué il n a reconnu aucune erreur et s'est contenté de vociférer non seulement il a des lacunes sur l'histoire de jérusalem mais apparement en plus il ne connaît pas la définition d'un débat. bref il s'est juste ridiculisé avec ses arguments onusiens... bon travail i24 (d'ailleurs j'ai l'impression qu'il à confondu i24 et itélé) ne soyons pas trop dur avec lui il avait préparé son intervention aussi bien que son reportage.

Svietka

J'ai eu du mal à visionner le reportage tant il m'a donné la nausée.Comment peut on se prétendre journaliste d'investigation et se prétendre impartial.Ce document oriente propalestinien sans conteste,il présente des images en les commentant selon son point de vue et il ne précise pas la situation qui amène à la riposte de l'armée israélienne.il devrait se préoccuper de ses sujets habituels la drogue et la prostitution et laisser l'analyse de la situation politique israélo palestinienne a de vrais journalistes d'investigation.je lui manifeste mon seul mépris.

8Article précédentLa conférence de paix de Paris est un "procès Dreyfus moderne" (Lieberman)
8Article suivantL'ambassadrice d’Israël en France réagit aux propos de Lieberman