Quantcast i24NEWS - Israël: début du 3ème interrogatoire de Benyamin Netanyahou

Israël: début du 3ème interrogatoire de Benyamin Netanyahou

Benyamin Netanyahou
GPO
Netanyahou nie tout acte répréhensible, affirmant qu'"on ne trouvera rien parce qu'il n'y a rien" à trouver

Les enquêteurs de l'unité anti-fraude de la police israélienne ont débuté vendredi le troisième interrogatoire du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou à son domicile de Jérusalem, dans le cadre de l'enquête sur des "cadeaux" qu'il aurait reçus illégalement de la part de deux hommes d'affaires et dans celle de corruption présumée impliquant le propriétaire du quotidien Yedioth Ahronot, Arnon Moses, a indiqué la police.

Dans la première affaire baptisée "Cas 1.000", Netanyahou est soupçonné de corruption pour avoir accepté une série de "cadeaux" valant des dizaines de milliers d'euros, d’au moins deux hommes d’affaires israélien et étranger alors qu’il était au pouvoir.

D'après le quotidien israélien Haaretz, le producteur hollywoodien Arnon Milchan serait l'un des hommes d'affaires qui aurait offert au Premier ministre des "présents".

YouTube screen grab

Selon des premiers éléments de l'enquête, Milchan aurait offert à Netanyahou des cigares pendant près de huit ans pour une somme s'élevant à plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Pour la défense de Netanyahou, "il s’agit simplement de cadeaux faits entre amis n'ayant aucun rapport avec ses fonctions gouvernementales", a rapporté la deuxième chaîne israélienne, Channel 2.

La deuxième enquête "Cas 2.000" se concentre elle sur des discussions entre M. Netanyahou et l'éditeur du quotidien Yedioth Ahronot, Arnon Moses, qui portaient sur la possibilité de réduire ou fermer le supplément hebdomadaire du Israel HaYom, pour donner un coup de pouce aux ventes de son rival.

En échange, le Yedioth baisserait le ton de sa couverture traditionnellement hostile à M. Netanyahou.

Netanyahou a par ailleurs critiqué jeudi les médias dans un message Facebook dans lequel il affirme que ces derniers ainsi que certains politiciens exercent des pressions sur le procureur général Avichai Mendelblit et les responsables de l'application des lois dans une tentative de renverser son gouvernement.

Répondant à des questions à la Knesset, le Premier ministre a déclaré qu’il "continuerait à diriger l'État d'Israël pendant encore de nombreuses années pour les citoyens d'Israël, l'État d'Israël et le peuple juif".

Pour l'heure, Netanyahou nie tout acte répréhensible, affirmant qu'"on ne trouvera rien parce qu'il n'y a rien" à trouver.

Commentaires

(4)

Franchement, le Premier ministre d'Israël a mieux à faire qu'être harcelé parce qu'il aurait reçu du champagne, des bijoux pour sa femme.. des chaussettes ou une brosse à dents en or massif. On s'en fiche royalement, parce que vous imaginez que dans les affaires y a jamais de cadeau et encore estimez-vous heureux qu'il n'est pas reçu en cadeau une call-girl, rire. Je suis persuadée que la plupart des gens s'en fichent royalement. Qu'est-ce que cela peut faire ? Et bien qu'il est des cadeaux, il s'occupe d'Israël donc à la rigueur il le mérite rire. Puis ça va du champagne, un ptit bijou par-ci par-là pour sa femme ce n'est pas grave. L'éthique ? Oui bien d'abord Israël et après l'éthique, excusez-moi !

qu'il ait

Qui se cache derrière tout cela. Au nom d'une moralité irréprochable, la cour suprême, la gauche et les médias se sont chargés de faire condamner un soldat qui a éliminer un terroriste. Et tout cela pour se vendre mieux aux yeux des autres pays. Alors la moralité n'est pas de mise. La Défense de l'état d'Israël devrait primer pour cette frange du pays, et non pas des calculs sournois de pouvoir. Comme indiqué précédemment, il serait bon de fouiller dans les poubelles de l'opposition, de la cour suprême ou des médias, et l'on risquerait de trouver des papiers d'emballage cadeau en quantité impressionnante. Des enquêtes devraient être diligentées en urgence avant que tout ne disparaisse. Et pendant ce temps, les terroristes font des attentats quotidiens sans que célèbre les émeuvent. Pauvres gens, petites gens.

C'est long, trois jours pour débuter un interrogatoire, il faut vous mettre à jour!

8Article précédentIsraël/Appel à témoins: un jeune franco-israélien porté disparu depuis mardi
8Article suivantLa somme exigée pour libérer un Israélien pas encore réunie (ministre)