Marwan Barghouti appelle à la réconciliation du Fatah et du Hamas

Hunger strike leader Marwan Barghouti is an iconic figure for many Palestinians. Here he is seen with his cuffed hands raised above his head flashing a peace sign during his trial in 2003, an image that has been daubed on walls across the West Bank
TAL COHEN (AFP/File)
Il a également appelé le peuple palestinien à se livrer à "des actes de désobéissance civile"

Le terroriste, leader palestinien et prisonnier, Marwan Barghouti, a appelé dimanche à la réconciliation entre le Fatah et le Hamas, au 28ème jour d'une grève de la faim palestinienne massive dans les prisons israéliennes.

Barghouti a formulé cet appel dans une lettre adressée aux grévistes de la faim de sa prison, dans laquelle il a également appelé le peuple palestinien à se livrer à "des actes de désobéissance civile" face à "l'occupation israélienne".

La lettre dans son intégralité devrait être publiée dans les médias arabes dimanche prochain, selon al-Mayadeen.

Près d'un millier de prisonniers palestiniens ont cessé de s'alimenter depuis près d'un mois afin de protester contre leurs conditions de détention. Les grévistes de la faim n'absorbent que de l'eau et du sel.

Ils réclament de meilleurs soins médicaux et un accès à des téléphones publics, des droits de visite élargis, la fin des "négligences médicales" et des mises à l'isolement, ainsi que l'accès à des chaînes télévisées et de la climatisation.

Le leader palestinien Marwan Barghouti, qui a lancé le 17 avril la grève de la faim chez les détenus palestiniens incarcérés dans les prisons israéliennes, aurait toutefois été filmé à son insu en train de manger dans sa cellule.

ABBAS MOMANI (AFP/File)

Dans une lettre adressée aux "parlementaires du monde entier" et au Conseil du sécurité de l'ONU, le terroriste et haut responsable du parti palestinien Fatah, avait comparé son "combat" à celui de Nelson Mandela, icône de la lutte contre l'apartheid.

Le nouveau chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a quant à lui apporté lundi dernier son soutien aux centaines de détenus palestiniens en grève de la faim lors de ses premières déclarations publiques depuis son élection à la tête du mouvement islamiste.

Haniyeh a déclaré être aux côtés des grévistes de la faim lors d'une visite dans une tente dressée sur une place de la ville de Gaza en solidarité avec les détenus.

La bande de Gaza gouvernée par le Hamas islamiste est restée samedi à l'écart des élections municipales, qui ont eu lieu uniquement en Cisjordanie, en raison des différends entre mouvements rivaux.

Commentaires

(3)
alain pourcent

c'est pas poli de parler la bouche pleine.

Deuxnids

Oui il a très bônne mine ...qu il y reste

Hannibal

Ce barghouti est bien portant et les ongles bien faits. Le traitement semble confortable...

8Article précédentDes centaines de milliers d'Israéliens en Galilée pour célébrer Lag Ba'omer
8Article suivantLe terroriste palestinien ayant tué une étudiante britannique "voulait mourir"